lait

Les bienfaits de la poignée d’ amandes ne sont plus à démontrer, mais le lait d’amande maison à partir d’amandes mixées, élevé au rang de boisson star par les top models partage-t-il les mêmes qualités santé ? Notre point avec le médecin nutritionniste Dr. Laurence Plumey.

« Le Grand Livre de l’alimentation », Eyrolles, Dr. Laurence Plumey

La recette du lait d’amande maison

On le sait maintenant, le lait d’amande est plus goûteux et souvent mieux toléré que le lait de vache chez certaines personnes. Mais de quoi est réellement composé ce lait végétal ?

Pour faire un lait d’amande maison, il suffit de mixer des amandes crues biologiques non émondées qui ont trempé dans un bain d’eau pendant une nuit, avec de l’eau. La terminologie devrait d’ailleurs plus se rapprocher de « jus d’amande » puisqu’il n’y a dans ce « lait » aucune source de lactose. La préparation doit ensuite être filtrée dans une étamine. Et pour une note plus sucrée, les gourmands pourront ajouter dans la préparation une datte, de la poudre de vanille ou de gingembre.

Les qualités nourrissantes exceptionnelles des amandes

Riche en magnésium, fibres, vitamine E et acides gras essentiels, une poignée d’amandes couvre en moyenne 35% des besoins journaliers en ces éléments nutritionnels. Une source formidable en antioxydants pour lutter efficacement contre les effets du vieillissement et prévenir les maladies cardio-vasculaires.

Le lait d’amande bénéficie-t-il des mêmes qualités nutritionnelles que les amandes ?

Mixer et surtout filtrer des amandes revient à nous priver de tout ce qui fait leur intérêt nutritionnel puisqu’en effet, se perdent dans l’okara (la pulpe qui reste dans le filtre, ndlr) les bonnes graisses mono-insaturées, les fibres et les polyphénols. Il ne subsiste alors dans notre jus d’amande que les éléments hydrosolubles, c’est-à-dire un peu de protéines végétales et du magnésium.

Cuisiner au lait d’amande ?

Cuisiner au lait d’amande pour le goût pourquoi pas, mais pas à des fins nutritionnelles. Il y a en effet peu d‘intérêt à l’utiliser en cuisine puisqu’il est pauvre en polyphénols et en valeur nutritive (seules subsistent quelques graisses mono-insaturées). Attention aussi à la vitamine E qui est fragile à la chaleur et se perd à la cuisson. Il est donc préférable de travailler avec des amandes entières, écrasées ou mixées mais certainement pas filtrées.

Lait d’amande et ligne sont-elles compatibles ?

Appartenant à la famille des oléagineux, les amandes, riches en bonnes graisses, en vitamines, en magnésium, elles ont tout bon mais sont aussi caloriques puisqu’on compte approximativement 160 calories pour une poignée d’amandes. Mais attention, il ne s’agit pas de calories vides, comme le sucre. On veille simplement aux quantités, comme les végétariens qui s’approprient facilement leur consommation en fractionnant les prises dans la journée, pour se caler intelligemment, en cas de fringale.

Le bon geste ? On peut se faire plaisir avec un verre au bon goût d’amande, peu calorique (environ 40 cal) mais non au gâchis de la pulpe d’amande non recyclée qui prive de beaucoup d’éléments nutritionnels. Bien vu la poignée d’amandes à la croque ou dispersée sur un muesli avec un verre d’eau.

Source: http://www.elle.fr/