Quelques jours après l’épilation vous voyez apparaître une rougeur, un petit bouton, qui en quelques jours gonfle : c’est le signe d’un poil incarné.

Tout le monde y a été un jour confronté, et pour cause, il n’épargne aucun type de peau.

Qu’est-ce qu’un poil incarné ?

Un poil incarné est un poil qui n’arrive pas à sortir et qui « rebique » vers l’intérieur de l’épiderme ou se met à pousser parallèlement à la surface de la peau.

Comment survient-il ?

Un poil incarné peut survenir spontanément sur des poils frisés (barbe ou nuque des peaux noires), ou après le rasage dans une zone de pression comme le col de la chemise pour les hommes, ou dans les plis de l’aine chez des femmes après une épilation. Dans ce deuxième cas, le poil devenu trop fin ne passe plus la barrière épidermique.

Enfin, on peut trouver des poils incarnés dans les zones de frottements, notamment aux mollets, là où nous croisons les jambes. Dans ce dernier cas, on peut éviter ces désagréments grâce à des gommages réguliers.

Déloger un poil incarné

Pour enlever un poil incarné, on peut le faire soi-même. Pour cela, on utilise la pointe d’une fine aiguille de seringue – et non d’une aiguille à coudre !, et ensuite, on peut le retirer à la pince. Attention, en tentant de faire sortir directement le poil à la pince, on risque d’enlever aussi la peau et donc de laisser une cicatrice.

Quelles sont les complications ?

Un poil incarné peut être à l’origine d’une inflammation voire d’une infection locale, et donc à l’origine d’un kyste. Pour ne pas subir ces complications, mieux vaut éviter les sous-vêtements et pantalons serrés au niveau des plis de l’aine.

Autre précision, le tabac favorise aussi l’apparition de poil incarné : la nicotine irrite les parois des glandes sébacées appendues aux poils et entraîne la formation de kystes infectés.

Les traitements

Lorsque le poil incarné est infecté, qu’il y a un kyste, il faut consulter un médecin généraliste ou un dermatologue. Il vous prescrira un traitement pour « refroidir » le kyste et vous proposera éventuellement une chirurgie pour enlever le reliquat. En cas de poil incarné persistant, la solution à terme pourra être le laser épilatoire.

Quel type d’épilation choisir ?

Chez les hommes, l’idéal est d’utiliser un rasoir à trois lames et d’enlever à l’aiguille chaque poil qui s’incarne. Pour les peaux noires, où les poils frisent, le mieux est encore d’utiliser la tondeuse.

Chez les femmes, quand les poils ont tendance à s’incarner, il n’y a pas vraiment de méthode idéale. D’autre part, plus on épile, plus les poils sont fins et ont donc tendance à s’incarner. Reste donc la solution, coûteuse mais efficace, de l’épilation au laser.