Etre bronzée, c’est le but ultime de chacune à l’approche de l’été. Mais pour éviter de brûler, peler ou rider, la protection de votre peau doit devenir votre premier geste beauté. Chassez vos idées reçues et faites du soleil votre meilleur allié !

Le soleil et ma peau

Et pour le corps aussi, oui oui !
Le rayonnement solaire a des effets très bénéfiques sur le moral et on lui prête même les vertus d’un antidépresseur.
Mais il agit aussi positivement sur le corps : guérison ou amélioration de certaines maladies de peaux (eczéma, allergies, psoriasis) et aide à la synthèse de la vitamine D (qui fixe le calcium sur les os et réduit les risques d’ostéoporose).

Le soleil, c’est bon pour le moral

Et pour le corps aussi, oui oui !
Le rayonnement solaire a des effets très bénéfiques sur le moral et on lui prête même les vertus d’un antidépresseur.
Mais il agit aussi positivement sur le corps : guérison ou amélioration de certaines maladies de peaux (eczéma, allergies, psoriasis) et aide à la synthèse de la vitamine D (qui fixe le calcium sur les os et réduit les risques d’ostéoporose).

Le soleil, attention danger !

Les rayons du soleil se distinguent en UVA et UVB :
– Les UVA, qui vous font bronzer très vite, sont les premiers coupables des allergies et du vieillissement de la peau.
– Les UVB, qui agissent plus lentement, sont quant à eux responsables des coups de soleil, qui peuvent éventuellement évoluer en mélanomes ou cancers de la peau.
C’est entre 11 et 16 heures que l’index UV est le plus élevé, on déconseille de s’exposer au soleil à cette période de la journée.
Evidemment, les peaux claires sont les plus sensibles à ces rayons et doivent être protégées avec le plus grand soin (indice de protection solaire 40 ou 50), mais aucune peau, même les plus foncées, ne doit être exposée sans crème du tout (choisissez un indice plus faible, entre 15 et 25).
Ne faites pas d’amalgame entre produits de soin et de beauté. Autobronzants, crèmes hydratantes, huiles bronzantes et crèmes antirides ne protègent pas du soleil.

Comment bien se protéger du soleil ?

– Se préparer à l’arrivée de l’été :
15 jours ou 1 mois avant de vous exposer, faites une cure de gélules solaires (sans danger, elles protègent la peau des coups de soleil, la préparent à recevoir un joli bronzage uniforme, sans réaction ni allergie et qui dure plus longtemps). Idéal pour les peaux très pâles et les peaux de rousses qui ne bronzent jamais. Efficacité prouvée !
Laissez tomber les séances d’UV, dangereuses même à faible rayonnement, elles vous dorent artificiellement et vous font oublier qu’il faut quand même vous protéger. Si vous ne voulez pas arriver sur la plage trop blanche, misez plutôt sur l’auto-bronzant, moins agressif.
– Bronzer sans brûler :
L’été : crème solaire indispensable avec un indice très élevé à la première exposition et une application renouvelée au moins toutes les deux heures. Vous pourrez baisser l’intensité et la fréquence en fonction de la réaction de votre peau les jours suivants. Attention à ne rien oublier quand vous vous tartinerez : nuque, haut des oreilles et bout du nez ont tendance à être négligés. Le monoï et autres graisses à traire sentent très bon et, croyez-vous, vous font bronzer plus vite. Faux : ils vous font brûler et si vous êtes cramoisie dès le premier jour, vous pouvez dire au revoir au joli teint pain d’épice à la fin des vacances, et bonjour aux coups de soleil, douleurs et peau qui pèle.
Le mot d’ordre pour bronzer sans cramer : prendre son temps !
– Soigner et garder son joli hâle doré :
Quand vient le soir, vous pouvez vous enduire d’huile autant qu’il vous plaira, pour sentir bon et faire briller cette peau qui commence à dorer. N’oubliez pas les après-soleil qui apaisent les irritations et vous hydratent toute la nuit pour garder une peau souple et soignée. Plus vous nourrirez votre peau bronzée, plus elle le restera longtemps. Enfin, un tube de baume réparateur très triche type Biafine sera toujours utile en cas d’échauffement cutané.