yoga

Une équipe de chercheurs a évalué les effets du yoga sur l’asthme. D’après leur travaux, une pratique régulière améliorerait la qualité de vie des asthmatiques et diminuerait leurs symptômes respiratoires invalidants. A l’occasion de la journée mondiale de l’asthme qui aura lieu le 3 mai prochain, les professionnels de santé rappelent qu’il est important de continuer à suivre son traitement pour vivre le mieux possible et mener une vie sociale, professionnelle ou sportive aussi normale que possible.

Le yoga, pratique psychocorporelle, très en vogue partout dans le monde, peut-il soulager les patients asthmatiques ?

Pour tirer de premières conclusions, des chercheurs canadiens ont rassemblé les données de 15 essais cliniques menés auprès de 1048 hommes et femmes au total, en Inde, en Europe et aux États-Unis. La majorité des participants souffrait d’asthme léger à modéré depuis une période allant de six mois à plus de 23 ans. Tous ont continué leur traitement pendant l’étude.

Six études ont examiné les effets de la respiration seule pendant la pratique du yoga, tandis que les autres études ont porté à la fois sur la respiration, la posture et la méditation.

À l’issue de l’expérience allant jusqu’à 4 ans pour certaines études, les chercheurs ont observé une amélioration de la qualité de vie des patients asthmatiques et une diminution de leurs symptômes. En revanche, l’étude n’est pas en mesure de prouver que le yoga a un impact réel sur le fonctionnement du poumon et c’est encore trop tôt, compte tenu des données variables, de savoir si cette pratique peut réduire l’utilisation de médicaments.

À l’occasion de cette étude, les spécialistes rappellent que les personnes souffrant d’asthme doivent continuer à prendre leur médicament, comme prescrit. La plupart du temps, il s’agit d’un traitement par corticoïdes inhalés, qui agit dans la durée sur la cause de la maladie.

Dans la mesure où le yoga peut les aider à respirer et à se sentir mieux, les patients pourront faire des choix dans les différentes options de traitement proposées à l’avenir.

L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation plus ou moins importante des voies respiratoires, au niveau des bronches et des petites bronches, les bronchioles. Elle se traduit par une difficulté à respirer, un essoufflement, une respiration sifflante ou une sensation d’oppression dans la poitrine.

Source: http://www.leparisien.fr/