erreur-ail

L’ail ne est pas seulement un aliment, il est considéré comme un médicament par les médecines traditionnelles On en a trouvé dans les pyramides d’Egypte et il est cité dans la Bible, le Coran et la Torah.

Hippocrate, le père de la médecine moderne, en prescrivait régulièrement, il en a donné aux premiers athlètes olympiques de la Grèce antique pour améliorer leurs performances.
Cet aliment qu’on trouve facilement partout a des pouvoirs extraordinaires sur la santé.

La recherche moderne confirme ce que les guérisseurs et les herboristes anciens savaient déjà : l’ail est une arme puissante pour lutter contre les maladies. En 1999, une étude menée par S et D. Ankri Mirelman montre qu’un composé appelé hallucine contenu dans l’ail a un pouvoir antimicrobien, antiviral et antiparasitaire. Il a été aussi prouvé qu’il peut combattre certaines super-bactéries résistantes aux antibiotiques.

Pour bénéficier des pouvoirs de l’ail, il faut savoir une chose essentielle : L’allicine a besoin de l’enzyme allinase. Lorsque vous hachez votre gousse d’ail, les parois cellulaires sont rompues et l’allicine se nourrit de l’allinase, elle devient alors très puissante et révèle ce pouvoir que nous lui connaissons.

Leçon numéro 2 : Si vous souhaitez profiter des bienfaits de l’ail, ne la mettez plus à la poêle ! Il s’avère que la chaleur neutralise les bienfaits de l’allicine pour la santé . En 2001, une étude menée par K. Song et J.A Milner a démontré que la cuisson de l’ail à la poêle, à la casserole ou au micro-onde détruit tout le pouvoir de l’allicine.

Pour bénéficier des propriétés curatives de l’ail, les scientifiques suggèrent de laisser reposer 10 minutes votre gousse d’ail après l’avoir haché ; de sorte que l’hallicine se nourrisse d’allinase. Consommez-la crue dans une salade ou ajoutez là à votre vinaigrette. Il y a tant de recettes pour en profiter !

Source: http://www.santeplusmag.com/