epilation

Il existe plusieurs méthodes d’épilation pour se débarrasser de ses poils un long moment. L’épilation à la lumière pulsée fait partie des moyens les plus efficaces et les moins chers. Découvrez cette technique et ses avantages.

En quoi consiste l’épilation à la lumière pulsée ?

L’épilation à la lumière pulsée est également appelée épilation à la lampe flash puisqu’il s’agit en fait de retirer le poil en le chauffant fortement à l’aide d’une lampe. L’élimination du poil se fait en détruisant les pigments du poil par une forte température qui va liquéfier le bulbe du poil et permettre d’arracher facilement le poil à la racine. L’intervention sera faite exclusivement en institut pour éviter les risques de brûlure, et par une esthéticienne formée spécialement pour cette méthode. Enfin, une consultation médicale préalable est obligatoire avant l’intervention proprement dite.

Les avantages de cette technique d’épilation

Tout comme l’épilation au laser, en fonction de la densité des poils, elle peut être définitive, c’est-à-dire que les poils, s’ils sont fins, ne vont plus repousser et s’ils sont épais, vont s’affiner au fil des séances. Arrachés à la racine, les poils vont mettre plus de temps à repousser. Cette technique s’avère particulièrement efficace sur les poils épais et très foncés, voire noirs, qui sont d’autant plus rigides. La chaleur de la lumière pulsée agira efficacement sur la mélanine et le bulbe. L’intervention est pratiquement indolore. De toute manière, une heure avant la séance, la zone à traiter sera enduite de crème anesthésiante. Enfin, ce procédé revient moins cher qu’une épilation au laser, pour pratiquement les mêmes résultats, et plus rapide : chaque séance ne dure en moyenne qu’un quart d’heure.

Les contre-indications

L’épilation à la lumière pulsée ne doit pas être pratiquée sur les peaux riches en mélanine, notamment les peaux noires ou métissées. Si vous avez bronzé, vous devrez attendre que votre bronzage soit parti. Vous ne devez également pas raser la zone à traiter au moins 3 jours avant l’intervention. La femme enceinte n’a pas le droit de se faire épiler par cette méthode. Les personnes sous traitement médicamenteux avec des produits photosensibilisants doivent attendre au moins 3 semaines avant de se faire épiler.

Source: http://www.feminimix.com/