Des défauts, tout le monde en a, mais pour certaines personnes, ils deviennent un vrai handicap qui peut gâcher toute la vie. Pourquoi les complexes et comment les surmonter ?

Qu’est-ce qu’un complexe ?

Les complexes surviennent souvent à la période de l’adolescence où un jeune entretient un rapport assez difficile avec son corps et tous ses changements.

Généralement, ils sont passagers. Pour d’autres, ce sentiment d’infériorité semble insurmontable au point de ne plus pouvoir maintenir une relation sociale normale à l’âge adulte.

Le complexe est en effet l’entretien d’une image déformée de soi-même et une focalisation sur un défaut aussi minime soit-il.

Le complexe physique touche un grand nombre de femmes accablées par une société qui idéalise un modèle de perfection. Du coup, elles ne se sentent pas assez belles aux yeux de leur entourage.

Ce type de complexe est surtout porté sur le corps, lorsqu’une femme se voit trop grosse ou trop maigre, trop petite ou trop grande.

D’où viennent les complexes ?

D’une part, les complexes sont issus d’une éducation parentale trop idéaliste, et d’une autre part, ils se manifestent à la suite de comparaisons.

Les points de comparaison sont tels qu’aujourd’hui, la beauté se résume à un corps mince avec de beaux et coûteux habits, une coiffure impeccable et un maquillage parfait.

Dès qu’une femme ne possède pas les mêmes « atouts », elle se replie sur elle-même et ne parvient plus à avoir confiance en elle.

C’est ce qu’on appelle un complexe psychologique, conséquence d’un complexe physique poussé.

Dans certains cas, une personne complexée devient trop portée sur le perfectionnisme qu’elle refuse d’être discrète et ordinaire. Pour paraître exceptionnelle et plaire à tout le monde, elle se comporte comme un être supérieur. C’est ce que l’on appelle communément un complexe de supériorité.

Comment surmonter les complexes ?

Lorsque l’on accorde beaucoup trop d’importance aux complexes, ils peuvent devenir une réelle pathologie.

Certaines personnes souffrent de « dysmorphophobie » ou la peur de se montrer en public.

À l’âge adulte, elle peut entraîner une grave dépression, nécessitant une intervention médicale et psychologique.

Alors, autant vivre avec ses complexes et assumer son corps tel qu’il est. Il faut reprendre confiance en soi et cesser de se dévaloriser. Le plus important réside dans la manière de se regarder.

Il est primordial de privilégier ses qualités et de laisser ses défauts dans un coin du placard. Les hanches qualifiées de trop larges peuvent être échangées contre de magnifiques yeux verts ou de beaux cheveux.

Par contre, la chirurgie esthétique n’est pas toujours la meilleure solution car même après plusieurs interventions, le complexe ne disparaît pas mais reste enfouit à l’intérieur de soi pour ressurgir à nouveau après quelques temps.

Source : http://www.feminimix.com