La peau, un organe protecteur…

Il est difficile de se sentir bien dans sa peau quand celle-ci présente des imperfections.

Réactions cutanées, petits boutons, rougeurs…

La peau est le miroir de nos émotions. La peau est le plus vaste de nos organes : elle représente environ 1,73m² de surface et 15% de notre poids corporel.

Elle est constituée de trois couches superposées : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Leur rôle est de protéger l’organisme des radiations solaires et de l’environnement.

L’épiderme est composé de kératinocytes (couche cornée) et de mélanocytes (pigmentation).

La strate germinative donne naissance à la couche cornée, la plus superficielle et la plus épaisse des couches de la peau. Le derme abrite les fibres collagènes ainsi que le follicule pileux. Son épaisseur varie en fonction de sa localisation.

Quant à l’hypoderme, il contient des tissus adipeux (graisseux) et cellulaires. Il se situe en dessous du derme, lui-même situé en dessous de l’épiderme.

Les principales dermatoses

L’acné concerne essentiellement les adolescents et se manifeste par des comédons (points noirs ou blancs), situés sur le visage et sur le haut du corps.

L’herpès, couramment appelé « bouton de fièvre », est extrêmement contagieux et se distingue par un bouquet de vésicules situé le plus souvent autour des lèvres.

Le psoriasis est une dermatose inflammatoire qui se caractérise par d’épaisses plaques et des squames blanches (lamelles de peau qui se détachent de l’épiderme).

La rosacée se manifeste par des rougeurs permanentes et des vaisseaux dilatés, qui sont aussi des symptômes de la couperose. Des boutons peuvent également apparaître.

Le vitiligo est une dermatose qui se distingue par l’apparition de taches blanches localisées sur les pieds, les mains, le visage, les lèvres ou toute autre partie du corps.

Le zona, déclenché par le même virus que la varicelle, entraîne une éruption douloureuse de boutons sur tout le corps.

A noter : Il existe d’autres dermatoses comme l’urticaire, les candidoses, la lucite, l’érysipèle, les verrues, les mycoses, les aphtes…

Prévenir les maladies de peau

Des gestes simples peuvent être adoptés au quotidien pour prévenir l’apparition des maladies de peau :

1 – Une bonne hygiène cutanée

L’objectif est d’ôter l’excès de sébum qui protège la peau, sans pour autant la « décaper » en la lavant trop souvent. Utilisez de l’eau tiède et un savon au PH neutre, voire légèrement acide, pour les peaux sèches. Il faut ensuite penser à l’hydrater en utilisant une crème adaptée à son type de peau.

2 – Une alimentation saine

Privilégier une alimentation variée et riche en fruits et légumes aide à prévenir les maladies de peau. Les vitamines, oligo-éléments et nutriments seront les alliés d’une belle peau. La vitamine A, riche en bêta-carotène, est notamment reconnue pour ses bienfaits.

3 – Changer ses habitudes de vie

Pour avoir une belle peau, il est important de dormir suffisamment.

En effet, c’est pendant la nuit que la peau se régénère, la multiplication des cellules étant à sa capacité maximale vers 1h du matin.

Les spécialistes recommandent aussi la pratique d’une activité physique. Associée à une alimentation saine, elle favorise l’élimination des toxines, contenues par exemple dans le tabac ou l’alcool, et permet de limiter le stress.

Guérir une maladie de peau par les traitements classiques

Pour lutter contre les dermatoses, le dermatologue peut choisir d’administrer au patient un traitement par voie locale ou orale.

Il faut savoir cependant que la plupart des médecins commencent par prescrire le traitement local afin d’éviter au maximum la prise de médicaments par voie orale.

Précautions particulières :

– Certains traitements par voie locale ou orale photo sensibilisent, ils nécessitent de ne pas s’exposer au soleil pendant la durée du traitement.

– Certains médicaments ne doivent pas être utilisés en cas de grossesse.

Traitements locaux et indications

Désinfectants : Désinfection locale

Antifongiques : Traitement des mycoses

Anti-acnéiques : Acné faible ou modérée

Dermocorticoïdes : Anti-inflammatoire (eczéma)

Antiviraux : Herpès et/ou zona

Antibiotiques : Dermatoses infectieuses

Traitements oraux et indications

Antifongiques : Traitement des mycoses

Corticoïdes: Dermatoses inflammatoires

Anti-acnéiques : Acné sévère et résistante

Œstrogènes : Acné sévère et résistante

Antiviraux : Herpès et/ou zona

Antibiotiques : Dermatoses infectieuses

Soigner sa dermatose au naturel

Des thérapies alternatives peuvent également être envisagées dans le traitement des dermatoses. Parmi les plus connues figurent :

L’aromathérapie, c’est-à-dire le recours aux huiles essentielles. Elles peuvent être utilisées par voie cutanée, orale (diluées avec une huile) ou par diffusion.

L’huile essentielle de mauve diluée est souvent recommandée dans le traitement local de l’eczéma et du psoriasis.

L’HE de tea-tree permet, quant à elle, de lutter contre l’acné. Une goutte sur une coton tige appliquée directement sur le bouton suffira.

L’homéopathie agit sur la dermatose grâce une substance d’origine naturelle fortement diluée qui crée un symptôme identique à celui provoqué par la dermatose, soit en traitant le « mal par le mal ».

L’oligothérapie requiert l’utilisation d’oligo-éléments d’origine minérale en quantité très faible. Le cuivre-or-argent donne de bons résultats sur le zona et le psoriasis, et le zinc, sur l’acné.

La phytothérapie consiste à soigner par les plantes médicinales, qui peuvent avoir sur la peau, un effet émollient, désinfectant, anti-inflammatoire ou cicatrisant.

A noter : les médecines alternatives peuvent également être utilisées contre le stress et l’anxiété, responsables de nombreuses dermatoses.

Qui est concerné ?

1 – L’hérédité

Il existe des prédispositions génétiques pour certaines maladies de peau comme la rosacée, l’alopécie ou l’acné.

2 – Le stress et l’anxiété

Les maladies de peaux sont le reflet de désagréments conscients ou inconscients comme le stress et l’anxiété. Il s’agit d’une réponse physiologique : le corps doit extérioriser les émotions d’une façon ou d’une autre.

Certains traitements proposent donc d’agir directement sur les troubles anxieux afin de soigner la dermatose.

3 – Les facteurs externes

Des facteurs comme la chaleur, le froid, l’humidité, la sécheresse, la pollution, les produits chimiques, ou le soleil peuvent être directement responsables de dermatoses sur les peaux les plus sensibles.