Entre les notifications Facebook et les emails de votre patron, vous n’arrivez pas à décrocher. Pourtant, il suffit de quelques astuces simplissimes pour mettre votre cerveau en mode off.

Pour éviter de se laisser polluer durant vos congés par votre petit dernier qui fait sa crise d’ado en avance, par (l’éternelle) corvée des devoirs de vacances et par les sorties en mer qui virent en garde d’enfants, il faut apprendre à rester zen. Aussi, pour lâcher prise et (enfin) reposer votre cerveau, suivez les conseils de nos experts.

Garder un emploi du temps

Malgré de nombreuses idées reçues, garder un rythme pendant les vacances est important : «Lorsque l’on passe d’une semaine de 60 heures à rien, l’organisme est chamboulé, et cet état de nonchalance extrême va le fatiguer», indique la neuropsychologue Fanny Mougel. Établir un léger planning est ainsi efficace, pour éviter tout stress lié à l’organisation des vacances. Cela permet également d’éviter les cogitations en tout genre, qui ont tendance à se bousculer dans notre esprit dès qu’un (trop) plein de temps libre se dessine. Ce cadre, vaut aussi pour les plus petits, qui ont besoin de garder un rythme pour être rassurés.
Bon à savoir : pour mettre votre cerveau en mode off durant les vacances, apprenez à hiérarchiser vos priorités : «L’urgence des choses à faire se détermine en fonction du degré d’importance. Vous pouvez ainsi faire une « to do list » pour éliminer, point par point, les tâches pénibles à effectuer», conseille Fanny Mougel. Ainsi, si vous mourrez d’envie de lézarder toute la journée sur la plage, privilégiez d’abord les courses, afin d’en être débarrassée.

Se fixer une plage horaire pour le travail

Éteindre votre téléphone si besoin
Vous avez beau mettre votre téléphone en mode avion, vérifier vos emails moins de 10 fois dans la journée s’avère difficile. Pourtant, ce tic de workaholic est tout sauf efficace pour vous détendre, à moins que vous ne vous limitiez à un temps de travail bien défini : «Pour ne pas se laisser envahir par le travail, on prévoit un moment spécifique pour consulter ses emails, comme le matin ou en fin de journée. Il faut ensuite s’arrêter à l’heure que vous vous êtes fixé, et éteindre votre téléphone si besoin», indique Fanny Mougel.
Et si l’on a vraiment trop de travail ? Dans ce cas, «il faut apprendre à subdiviser et à déléguer les tâches en amont de vos vacances, et ne pas hésiter à limiter les interruptions intempestives (comme l’énième coup de fil de votre mère, ou les textos de vos collègues NDLR) en abandonnant votre portable dans un coin», signale le neuropsychologue Antoine Arents.

Respecter son rythme

Faire le vide dans sa tête est plus facile lorsque l’on respecte son rythme corporel. Un temps de sommeil trop court ou trop long, peut ainsi influencer négativement vos pensées. «Il est important de connaître et de respecter son rythme de sommeil, c’est pourquoi il faut d’abord le calculer : ne mettez plus de réveil pendant une semaine, et notez vos heures de lever et de coucher, puis, faites une moyenne et déterminez le nombre d’heures dont vous avez besoin», préconise Fanny Mougel. Diminuer son nombre d’expresso, s’avère être également une bonne idée, puisque cette boisson fait partie des excitants et ne favorise pas le relâchement.
Bon à savoir : les congés ne sont pas la solution « miracle » pour se reposer psychologiquement : «il faut d’abord revoir entièrement son quotidien pour préparer et maximiser l’effet détente de ses vacances», rappelle Fanny Mougel.

Mettre l’accent sur des activités plaisir

Les activités de détente, telles que le sport, sont toujours bénéfiques pour le cerveau grâce à la libération d’endorphines : «Le mieux est de se faire plaisir en pratiquant au minimum une fois ce sport par semaine», témoigne Fanny Mougel. Le neuropsychologue Antoine Arents conseille, quant à lui, de mixer activités sportives et sociales : «La randonnée entre amis est un excellent moyen de se dépenser tout en s’amusant», souligne le professionnel. Bien évidemment, on n’oublie pas de prendre son temps, en recherchant le plaisir avant la performance. Après tout, vous êtes en vacances.

Notre sélection d’objets indispensables à mettre dans sa valise :

Source: http://madame.lefigaro.fr