couple

Vous vous disputez. Malgré vous, mais vous le faites quand même. Vous vous engueulez pour des choses qu’elle fait qui vous irritent, et pour des choses que vous faites qui l’exaspèrent.

Ce ne sont pas les manies en soi qui sont importantes, mais le fait de les répéter encore et encore. Vous pouvez lui dire que vous vous chamaillez à cause de ses habitudes, et elle à cause des vôtres – ces disputes sont liées à la découverte quasi quotidienne que les habitudes sont inévitables. Mais en réalité, vous vous disputez parce que vous êtes en couple, et que les conflits sont aussi essentiels au mariage que le sexe.

À propos de quoi vous querellez-vous ? Les mêmes choses que d’habitude. Si vous voulez préserver votre mariage, il n’est pas nécessaire d’arriver à cesser de vous disputer il faut simplement préserver votre manière de vous disputer.
Les disputes ne sont pas seulement des controverses sans fin. Ce sont des débats qui vous font entrer dans une dimension différente de celle où ils ont commencé. Ils sont passagers, souvent imaginaires et toujours très personnels. Ils sont, en d’autres mots, ce que devrait être le sexe.

Les autres en savent beaucoup plus sur vos disputes que ce que vous croyez. Vos enfants, en particulier, ne sont pas dupes car, si vous ne faites pas l’amour devant eux, vous vous disputez en leur présence, du moins à portée de leurs oreilles, et vos disputes représenteront toujours pour eux le premier aperçu des complexités de l’âge adulte. Vous croyez que certaines disputes sont sans importance, parce qu’elles portent sur des sujets insignifiants. Vos enfants comprennent qu’il n’y a pas de disputes inoffensives, parce que chacune d’elles peut mener à la bataille qui mettra fin à votre mariage. Quel genre de bataille? Le genre de celles où vous triomphez. La question n’est pas de savoir qui peut gagner, parce que chacun peut gagner s’il ne craint pas de le faire au prix de l’amour et du respect. La question est de savoir qui peut s’abstenir de gagner, qui peut résister à la tentation de l’emporter, tentation qui, comme toutes celles du mariage, est toujours présente.

Mais comment faire ? Eh bien, ne laissez pas le soleil se coucher sur votre colère, comme le dit un vieux dicton. Ne dites pas ce qui ne pourra être effacé. Ne vous battez pas si vous êtes ivre. Et ne terminez jamais une querelle par une relation sexuelle avec quelqu’un d’autre. L’infidélité est le dernier stade de la victoire et de la défaite.

Pourquoi vous disputer, si ce n’est pas pour gagner? Vous vous battez pour le pouvoir, bien sûr – mais si votre mariage est sain, vous vous disputerez pour rétablir l’équilibre des forces au lieu de vous battre pour le détruire. Vous vous disputez pour faire entendre vos objections à la personne avec qui vous avez choisi de passer votre vie – mais si votre mariage est sain, la dispute finira par une reddition plutôt que par la destruction. Le sexe est important dans le mariage. La fidélité aussi. Mais les disputes le sont tout autant, parce que ce qui importe le plus dans le mariage, c’est le pardon, et pardonner n’est pas si facile. Il faut se battre pour y arriver.

Source: http://www.plaisirssante.ca/