La vue.
Le premier flacon rond de la maison reste de mise pour cette tierce fragrance de la famille Chance. Le rose est sorti pour une allure 100 % romantique.

L’odorat.
Marié au duo fusant pamplemousse-coing, le jasmin dévoile une facette chaude, légèrement abricotée. Iris et jacinthe, soulignés d’une note ambrée, installent la fraîcheur de ce fruité onctueux, joliment réchauffé par la rondeur du musc blanc.

Le toucher.
Chef d’orchestre du salon de thé parisien Angelina, Sébastien Bauer est conquis :  » Lorsque j’ai proposé à ma femme de porter ce parfum, elle était enceinte. Elle l’a immédiatement adopté et le porte toujours. Il l’a donc accompagnée jusqu’à l’arrivée de notre fils, Hadrien. Pour moi, ce fruité floral léger et subtil illustre la transition et la construction de ma famille.  »

Le goût.
Le talentueux chef pâtissier, qui vient de signer en l’honneur de Dita Von Teese les très sexy macarons et verrines Dita, n’hésite pas :  » Ce parfum me fait spontanément penser à l’Olympe. Pour ce gâteau, j’ai marié la violette à une gelée de fraises et framboises. Cela lui donne une note rafraîchissante qui tranche sur le goût sucré du macaron.
Il est assez Coco Chanel !  » 50 et 100 ml