On libère les cheveux de la routine : sexyness jusqu’aux pointes !

En été, les cheveux sont libres de toute contrainte. Mouillés à l’eau de mer, séchés par le vent, coiffés d’huile et de sel, décolorés par le soleil… C’est probablement ce qui leur donne cet air sauvagement sexy. « Le cheveu sauvage, c’est la coiffure maillot de bain par excellence », décrypte le coiffeur Massato. « Comme on est habillé léger, que les épaules sont dénudées, on peut se permettre une masse de cheveux volumineuse, voire indomptable. On en profite, c’est plus joli et moins lourd qu’avec un manteau d’hiver. »

On se crée des ondulations de naïade

Comme l’explique Massato : « Dans les années 1970, la mode était aux cheveux libres, froissés, ondulés…, que l’on obtenait avec des permanentes. Aujourd’hui, il existe des sprays coiffants qui donnent ce même effet, comme le Spray Salé Beach Waves ou le Spray Savage Panache, Wild Stylers 60’s Babe, de L’Oréal Professionnel », indique le pro. Le mode d’action ? « On vaporise sur cheveux secs en froissant les mèches avec les doigts. Ou mieux : après le shampooing du soir, on torsade des mèches autour de papillotes en Kleenex et on laisse agir toute la nuit. Le lendemain, on se réveille avec une crinière de lionne ! »

On réinvente la tresse tribale

Les conseils de Stéphane Bodin (updo-blog.fr): « On fait une tresse africaine de chaque côté, à partir d’une raie asymétrique. On tresse le reste des longueurs en plusieurs sections que l’on rassemble avec une attache derrière la tête. On fixe le tout avec des pinces, et on laisse dépasser les pointes des nattes pour un effet sauvage. »

On adopte le sexy surfeuse

Ondulée comme des vagues, décoiffée par le vent, texturisée par les embruns…, la chevelure de surfeuse est libre, indomptable et en phase avec la nature, ce qui la rend terriblement sexy. Pour obtenir cette matière, il suffit de se munir d’une brume coiffante au sel qui étoffe et dessine des ondulations (les cheveux fins, mous et plats apprécieront !). On vaporise sur toute la chevelure en froissant avec les mains.

Si les cheveux sont raides, on torsade les mèches en mini-macarons, on vaporise et on laisse sécher quelques heures à l’air libre avant de dénouer et de décoiffer avec les doigts. Nos sprays salés préférés : Spray Texturisant au sel Queen Beach, Bed Head, Tigi ; Brume Coiffante Effet Plage à la Lavande, John Masters Organics ; Spray Texturant au sel, Balmain Hair.

On se coiffe à l’huile

Ce qui remplace n’importe quel brushing… Le cheveu imprégné d’huile devient lisse, brillant, et les frisottis se détendent. Comme sur les défilés, on peigne la chevelure en arrière que l’on peut éventuellement tresser ou attacher en chignon nuque. Et l’on joint l’utile à l’agréable avec une huile parfumée. Les plus torrides ? L’Huile Musc Ravageur de Maurice Roucel, aux Éditions de Parfums Frédéric Malle, mais aussi l’Huile Orientale de Massato, qui sent le bois de santal, ou l’Huile Protectrice Solaire de Camille Albane, aux protéines et à l’huile de frangipanier.

On nourrit ses cheveux au coco

On aime son odeur de plage, son eau désaltérante et reminéralisante… La noix de coco regorge de bienfaits…

Son eau : alcalinisante, isotonique et hydratante. Riche
en minéraux – sodium, potassium, magnésium, calcium… – et en vitamines B et C, on peut la diluer avec une dose de shampooing ou de masque, ou l’utiliser en eau de rinçage.

Son huile : riche en acides gras saturés et acide laurique, c’est un excellent fongicide (antipelliculaire). Elle contient aussi des vitamines E et K, et du fer. À appliquer sur le cuir chevelu 20 minutes avant le shampooing ou sur les longueurs avant de se baigner, pour les protéger.

Son lait : une mine de fer, magnésium, cuivre, manganèse, sélénium…, qui apaise le cuir cheveu irrité et nourrit les cheveux secs et déshydratés. On peut l’utiliser en avant shampooing ou en soin pour cheveux secs.

Le best of des shampooings au coco : Coconut Water Shampoo, OGX (Monoprix); Shampooing Usage Fréquent Coco et Verveine, Nuxe Bio; Shampooing Crème de Coco, Bumble and Bumble; Shampooing Extra-Doux Coco, Natessance; Amino Acid Shampoo à l’huile de coco, Kiehl’s.

On les lave en douceur

À cause des baignades et shampooings quotidiens, les cheveux colorés sont mis à rude épreuve. Bonne pioche : les soins lavants très hydratants, non moussants et adoucissants qui contiennent peu de tensio-actifs, zéro silicone, et débarrassent des impuretés sans décaper. On masse le cuir chevelu et on rince longuement à l’eau fraîche pour dynamiser les racines.

Nos favoris, pour cheveux décolorés : Crème Lavante Haute Tolérance, Dercos Vichy ; pour cheveux secs : Conditionneur Micellaire à l’acide hyaluronique BC, Schwarzkopf ; pour cheveux cassants : Soin Lavant Huile-Crème, Bumble and Bumble ; pour cheveux frisés et ondulés : Soin Lavant, Co-Wash ; Calma Sutra, Bed Head, Tigi.

On pratique l’aquagym du cuir chevelu

On profite des vacances pour plonger la tête la première dans la mer pour reminéraliser son cuir chevelu…

1. On immerge sa tête dans l’eau de mer quelques minutes. Le temps d’imprégner la chevelure et de sentir une fraîcheur envahir le cuir chevelu.

2. On masse son cuir chevelu avec la pulpe des doigts : les mains posées et légèrement écartées sur la tête, on exerce des pressions et des petites rotations avec le bout des doigts, de la nuque jusqu’au front.

3. On rince sa tête sous l’eau claire. Afin d’éliminer le sel, le sable et les particules irritantes. Ou bien, on laisse sécher à l’air libre pour dessiner des boucles et des ondulations estivales.

Notre sélection de produits pour des cheveux au top même pendant les vacances

Source: http://madame.lefigaro.fr