On ne le dira jamais assez, les tensions entre une belle-mère et sa bru sont bien souvent exacerbées.

Pour la belle fille, être en compétition avec une femme qui connait son mari aussi bien (si ce n’est mieux) qu’elle est in-su-ppor-table ! Et pour la belle-maman, constater qu’une fille aussi « banale » que sa bru officielle ait pu voler « sa » place dans le cœur de son fils est im-pen-sable. Parce qu’ici il ne sera question que du cas où le fils chéri épouse une femme, et non du cas de la fille prodige qui épouse un homme. Et en règle générale, tout le monde s’accorde à dire que c’est toujours le premier phénomène qui est le plus manifeste des problèmes entre belle maman et belle fille.

Dans la plupart des cas, elle considère que vous lui avez volé son fils, donc elle vous déteste. Dans le meilleur des cas, elle vous considère comme celle qui a réussi à accepter son fils et à lui faire quitter le domicile familial, sa chambre d’adolescent, sa condition de « Tanguy », et alors elle vous aime comme sa propre fille. Certes, si vous faites partie de ces femmes pour qui la belle-mère est la pire ennemie, la situation est on ne peut plus compliquée.

Épouser un homme, tout le monde le sait, c’est aussi épouser…sa belle famille. Si en règle générale on admet volontiers que la situation se passe bien avec la gent masculine (beau-père, beau-frère, oncles et cousins de votre cher et tendre), lorsqu’il s’agit des femmes, cela se complique. Les relations sont (bien trop souvent) tendues entre la belle-mère, et parfois les belle-soeurs. Difficile donc pour une fraiche épouse de trouver sa place et de se faire accepter dans la nouvelle belle famille.Dès lors, c’est le couple tout entier qui est menacé…