Illuminer son teint, souligner un sourire, illuminer un regard… Il en faut parfois peu pour nous révéler à nous-mêmes, par le maquillage. Reste à savoir comment manier l’art délicat du pinceau et des fards. Les conseils de Cathy Wagner, maquilleuse professionnelle, vidéo à l’appui !

Le maquillage est loin d’être un acte anodin… Bien au contraire, bien dompté, ce rituel beauté est souvent une manière de se révéler à soi-même, de retrouver l’estime qui nous fait parfois défaut. L’importance de ce nouveau regard que l’on se porte, Cathy Wagner l’enseigne chaque semaine aux femmes qui se presentent à ses cours d’Eveil au maquillage. Son credo : apprendre à se reconnaître pour mieux se sublimer. Ensuite seulement, vient l’enseignement d’une gestuelle essentielle et pleine de sens.

1. Apprendre à se regarder.

Avant même de sortir ses pinceaux, Cathy Wagner n’a qu’une question à offrir aux femmes qui viennent s’installer quelques heures durant, derrière son miroir : « Est-ce que vous pensez vous connaître ? ». La surprise est toujours au rendez-vous : pourquoi nous appeler à l’introspection pour un geste aussi léger, superficiel même, diront certaines ? Car simplement, loin des automatismes, le maquillage doit être le moyen de mettre en avant nos atouts et de masquer nos imperfections. La première phase d’une mise en beauté réussie passe donc toujours par un bilan personnel, un passage en revue de nos envies pour nous permettre d’être réellement en phase avec nous-mêmes.

Les conseils de la maquilleuse : S’installer confortablement devant son miroir et se poser les bonnes questions : Ai-je le visage plutôt longiligne ou plutôt large ? Quelles traces mes émotions du moment laissent-elles sur ma peau (cernes, imperfections dues au stress) ? Qu’est-ce que je désire aujourd’hui éveiller dans le regard de l’autre : la séduction, l’assurance, l’authenticité ? Où et comment mettre l’accent ?

2. Préparer sa peau à recevoir le soin

Le maquillage doit toujours venir parer la peau d’un voile de confort. D’où l’intérêt de bien la préparer. « Avant même d’appliquer votre fond de teint, veillez à bien débarrasser la peau de toutes ses impuretés par un démaquillage préalable », explique la maquilleuse. Puis appliquez un contour de l’œil et une base de teint qui permettront à la fois de protéger l’épiderme et de fixer les pigments pour un maquillage longue durée. Pour bien étaler sa base de teint, mieux vaut éviter de tirer sur la peau, privilégier un mouvement de caresse du centre vers l’extérieur et du bas vers le haut du visage. Et surtout, ne pas oublier le cou !

Le conseil de la maquilleuse : Avant de se lancer, veiller à bien nettoyer ses mains au savon ou à l’aide d’un gel anti-bactérien pour ne pas créer des inflammations ou favoriser l’apparition d’imperfections.

3. Illuminer son teint

On sous-estime souvent son importance. Pourtant, le teint est l’élément central d’une mise en beauté car il révèle naturellement notre vrai visage et pourrait ainsi se suffire à lui-même. A condition, d’adopter les bons gestes :

Choisir son fond de teint en fonction du hâle ! Pour une mise en beauté homogène, choisir une teinte qui se fond à la couleur de son décolleté et cou
Travailler dans une bonne lumière, plutôt froide que chaude, pour bien identifier toutes les petites faiblesses de la peau (rougeurs, duvets, tâches, cernes…) L’idéal : se placer face à la fenêtre à la lumière du jour (le nord de préférence !)
Appliquer son fond de teint au pinceau pour plus de transparence et à l’éponge pour une meilleure couvrance (notamment sur les zones à problèmes)
Privilégier un anti cernes légèrement plus clair et l’appliquer dans un second temps. Pour un raccord parfait, le mélanger à une pointe de fond de teint + la couleur complémentaire du cerne avant de le déposer sur la peau .
Côté blush, choisir un fard crème plutôt qu’un fard en poudre. L’intérêt : il se fond mieux dans le teint et évite l’effet plâtre. Puis, appliquer ce blush au doigt par tapotement pour un effet plus naturel. Fixer votre teint avec une poudre légère et transparente.
Le conseil de la maquilleuse : utiliser sa main comme palette. « N’hésitez pas à poser tous vos produits de maquillage (et de soin) sur le dessus de la main avant de les appliquer. Cela permet de chauffer les matières, de les fluidifier et de les mélanger plus aisément. Résultat : on applique toujours la bonne dose et la bonne teinte ! » souligne Cathy Wagner.

4. Ouvrir son regard

Quand il s’agit de maquiller ses yeux, on pense souvent fard à paupières et mascara… Et on oublie tout aussi souvent de se pencher sur ses sourcils. Pourtant, « une ligne de sourcils nette et bien dessinée permet de donner plus de personnalité à un visage, » rappelle la make-up artist avant de rappeler le déroulé parfait d’une mise en perspective du regard :

Affirmer son regard en épilant ses sourcils (pour former un arc doux) et souligner d’un léger trait de crayon estompé au pinceau biseauté.
Appliquer un fard à paupières crème de l’extérieur de l’œil vers l’intérieur au ras des cils. Estomper dans le pli de paupière, fixer à la poudre neutre ou pigmentée.
Apposer un eyeliner crème par petite touche au ras des cils et finir par le mascara.
Le conseil de la maquilleuse : Jouer des pinceaux. Pour ouvrir le regard, « veillez à toujours bien diffuser les fards à l’aide d’un pinceau estompeur, continue-t-elle. « Chargez la paupière avec un pinceau langue de chat, nuancez et étirez la couleur puis passer le pinceau de teint pour éliminer tous les résidus indésirables ».

5. Sublimer son sourire

La bouche a souvent besoin de bien peu pour se faire belle… surtout si l’on a choisit de mettre l’accent sur son regard. La recette éclat de Cathy Wagner : lors des soins, appliquer un baume au camphre & menthol qui va activer la microcirculation, coloriser & repulper les lèvres, gommer les peaux mortes. A la fin de votre maquillage, posez un gloss coloré du centre de la lèvre vers l’extérieur de la bouche. Et n’oubliez pas que sourire est toujours la plus belle des mises en beauté !