make-up

Avec un été qui se fait désirer, notre teint est loin d’être hâlé. Pourtant dès que le thermomètre grimpe, l’envie d’accorder notre carnation à nos tenues d’été ne manque pas. Et si on trichait ?

Marre d’attendre que le soleil ne daigne s’installer dans notre quotidien pour afficher un joli teint hâlé ? Chaque saison, c’est le même problème qui se pose : comment être raccord avec notre dressing d’été tout en ayant une carnation qui flirte avec le cachet d’aspirine ? Du haut au décolleté Bardot aux shorts et jolies robes d’été, notre peau n’a qu’une envie, se dévoiler. Sans parler des mariages et autres cérémonies qui pointent à l’horizon. Pour tricher, il existe bien sûr la solution des UV, mais qui est de plus en plus décriée. Quant à l’autobronzant, malgré de vrais progrès qui facilitent son application, il continue d’effrayer de nombreuses femmes. Alors pourquoi ne pas se tourner vers l’option 100 % sécurité ? Le maquillage s’impose en effet comme un allié de choix et de poids pour se donner des couleurs en attandant un bronzage naturel. On fait le point avec Patrick Lorentz, make-up artist senior pour Estée Lauder.

Un teint hâlé

Premier à découvert, le visage se trouve évidemment au centre des préoccupations. Selon l’expert, « les femmes abandonnent souvent leur fond de teint à partir du mois de juin pour miser sur des textures plus légères. » On pourra donc se tourner vers la crème teintée mais qu’on pensera à matifier à l’aide d’une poudre libre car certaines ont tendance à faire briller un peu la peau ou un gel teinté. Chez Estée Lauder, le soin Daywear BB crème teinté permet par exemple de gagner une à deux teintes de bronzage en s’adaptant à chaque carnation. Le tout de manière naturelle.
Mais pour celles qui voudraient garder leur fond de teint, Parick Lorentz conseille de lui associer une pointe de gel teinté. « Le mix des deux permet de conserver la couvrance tout en gagnant en hâle. Pour le dosage, c’est à chacune de voir en fonction de ses attentes. »
Enfin, la poudre de soleil, véritable alliée des femmes l’été s’impose comme la dernière alternative. « Mais attention à son utilisation, elle est à 90 % mal appliquée. » avertit le maquilleur expert. « Contrairement aux idées reçues, les formules nacrées ou pailletées n’embellissent pas forcément. La brillance accroche la lumière et donc a tendance à révéler les petites imperfections et les rides. » On optera donc pour une poudre mate quitte à jouer sur un peu de strobing pour poser des touches de lumière à des endroits bien précis. « De même, les femmes ont tendance à l’appliquer avec un gros pinceau à poudre, mieux vaut utiliser un pinceau à blush. » Au moment de l’appliquer, on garde également en tête que le foncé creuse quand le clair donne du volume. On évite donc de la poser sur les pomettes, au risque de les écraser. Patrick Lorentz conseille également une technique facile : il suffit de reproduire un E avec son pinceau en partant du front jusque sous les pomettes avant de finir sous les maxillaires « pour affiner l’ovale du visage. »

Ces détails qui nous trahissent

Souvent oublié, le décolleté peut souvent révéler un teint un peu pâle et surtout trahir toute tentative de supercherie au niveau du visage. L’astuce du make-up artist ? « Pour celles qui utilisent le duo fond de teint et gel teinté, je conseille d’utiliser la matière qui reste au creux de la main en ajoutant une touche de sérum pour le fluidifier et l’appliquer plus facilement au niveau du cou et du décolleté. » Et si la poudre de soleil peut également venir à notre secours, on la préférera, une fois encore, mate pour éviter de révéler les rides et autres défauts du décolleté.
De même, la couronne (à la racine des cheveux) peut créer un vrai contraste avec le visage, surtout si on a les cheveux fins. Pour éviter cet effet « crâne blanc », il suffit de passer le pinceau avec la poudre de soleil dans les racines. Et dans la foulée, on pense aussi aux oreilles. Enfin, si on opte pour une queue de cheval, on travaille également sa nuque.

Bouche chaude et regard froid

Le maquillage de la bouche et des yeux va venir valoriser le travail du teint. Côté lèvres, on notera que « plus le rouge est foncé, plus la peau paraîtra blanche. » On mise donc sur des couleurs en accord avec la teinte de la carnation ou une teinte un peu plus claire comme des roses. Le vrai rouge ayant tendance à blanchir la peau, on optera plutôt pour un rouge orangé ou corail, toujours extrêmement flatteur. Enfin, un gloss viendra apporter de la légèreté.
Pour les yeux, on veillera au contraire à utiliser des couleurs froides, en contraste comme le bleu carnard, le turquoise, le vert ou même le bleu marine pour les moins audacieuses.

Soigner ses mains et ses jambes

Les mains et les jambes peuvent trahir un manque de soleil mais sont moins faciles à maquiller. Il existe quand même des astuces pour leur donner un aspect plus hâlé. Si les mains sont plus exposées tout au long de l’année, on peut tout de même les réveiller en jouant avec un vernis corail ou rouge orangé et en fuyant les coloris froids tels que les rouges noirs ou les prunes. « On peut également oser les vernis effet sirop pour jouer sur la transparence. » ajoute Patrick Lorentz.
Et pour les mains comme pour les jambes, si on ne veut pas passer par le duo classique (mais très efficace) de la crème hydratante combinée à une touche d’autobronzant, on peut toujours adopter la BB crème pour le corps (BB Body Perfecteur
corps 5-en-1, Garnier) qui permet de tricher le temps d’une journée (testée et approuvée).

Notre sélection make-up pour avoir l’air plus bronzée

maquillage1

maquillage2

maquillage3

maquillage4

maquillage5

maquillage6

maquillage7

maquillage8

maquillage9

maquillage10

maquillage11

maquillage12

Source: http://madame.lefigaro.fr/