L’apithérapie est l’utilisation des différents produits de la ruche -miel, gelée royale, pollen, cire, propolis et venin d’abeille – à des fins médicinales.

LE MIEL

Outre ses vertus nutritives, le miel possède des qualités thérapeutiques exeptionnelles : il est utilisé en cas de troubles digestifs et d’ulcères gastriques, d’asthénies (états de fatigue physique, psychique ou intellectuelle), d’anorexie (manque d’appétit).

Le miel est aussi utilisé pour lutter contre les états de faiblesse sous toutes leurs formes (notamment chez l’enfant), les terrains constitutionnels déficients, et les états de carences diverses (retard de croissance, insuffisance pondérale).

Pour ses propriétés bactéricides et antibiotiques il est approprié pour certaines affections O.R.L (laryngites, toux), et pour les maladies des sphères intestinale et rénale. En usage externe, son pouvoir cicatrisant sur les plaies, blessures et affections cutanées a été scientifiquement démontré et utilisé.

LE POLLEN

Grâce à son action antibactérienne et sa teneur en protéines végétales, le pollen est recommandé pour les sportifs, les convalescents et les personnes âgées. Il a une action régulatrice des fonctions intestinales, une action anti-anémique et une action équilibrante du système nerveux.

Ses vertus s’exercent tout particulièrement sur l’appareil digestif, sur le système neuro-psychique (action stimulante et euphorisante) et sur le métabolisme en général (régulateur de croissance, action antivieillissement, états de maigreur…).

LA GELEE ROYALE

La gelée royale est riche en acides aminés, oligo-éléments et vitamines. Elle est stimulante, tonifiante et euphorisante; elle est neuro-équilibrante et revitalisante d’une manière générale. Sa consommation en cures s’accompagne d’une amélioration du tonus global, avec sensation d’euphorie et reprise éventuelle de l’appétit.

Elle favorise la production de globules rouges (action anti-anémie), a une action antibiotique, agit sur la sphère neuro-psychique (neurasthénie, états anxieux, états dépressifs mineurs), sur la sphère dermatologique (action sur certaines maladies de peau) et sur l’appareil cardiovasculaire (hypotension artérielle, artériosclérose).