famille_rendez-vous-amoureux2

Prendre des cours de drague est parfois nécessaire pour quelques hommes qui confondent séduction et agression.

Notre culture, nos mœurs et nos traditions ont fait de « la drague » un sujet presque tabou: difficile à manier, dur à inculquer, et à transmettre. Pourtant, c’est le début d’une relation, d’une vie, et d’un avenir à deux peut-être. Il est donc important de se reprendre question drague !

Attirez-la au lieu de la faire fuir…

On ne dit pas* : «hobbi andou noumro?», nous sommes des êtres humains doués d’une raison et de la parole, nous savons converser, la communication est très importante chez les êtres humains.

On dit plutôt : «Bonjour mademoiselle, puis-je vous prendre quelques minutes?», et au terme de cette conversation (si intéressante elle est), vous obtiendrez le précieux numéro.

On ne dit pas: «J’aime tes fesses, j’aimerais te faire plein des choses», attaque trop directe et manque de tact! Nous sommes rarement séduites par des hommes qui nous voient comme de la viande à servir, cette façon d’aborder est animale, inappropriée et inefficace !

On dit plutôt: «Je vous trouve très belle, vous m’avez séduit dès le premier regard».

On ne dit pas: «Tu me plais», à une fille, et après un refus de cette même personne «de toute manière tu n’es qu’une sal… et tu es moche». Ça ne marchera pas plus; l’insulte ne sert à rien, nous ne sommes pas masochistes.

Plutôt: si vous vous confrontez à un refus, vous pouvez lui proposer de lui laisser votre numéro, et lui laisser la liberté de nouer le contact. Mais encore là si elle refuse laissez-la tranquille.

On ne dit pas: «Couvre-toi, tu n’as pas honte!», nous traiter de mécréantes ne nous séduira pas, et pas besoin de nous juger, nous avons Dieu pour ça.

On dit plutôt : Allez vers des filles que vous estimez «correctes», vous ne changerez pas le monde, laissez ces dames tranquilles, qui ont la liberté d’être ce qu’elles sont.

Source: http://www.baya.tn/