flora-coquerel-miss-france-2014

À peine élue, Flora Coquerel, notre Miss France 2014, suscite déjà la polémique sur Twitter. La Toile s’emballe, au point d’accuser la belle de n’avoir pu accéder à la couronne uniquement grâce (ou à cause, selon les points de vues) de ses origines africaines.

Samedi 7 décembre 2013, nous avons élu celle qui représentera durant un an, la beauté française à travers le monde. Miss Orléanais, 19 ans, 1m82, étudiante en 2ème année de BTS commerce international, a ainsi vu son rêve de petite fille se réaliser. Si la jeune femme a tout pour plaire, et mérite amplement ce titre, pour certains, ses origines franco-béninoise seraient la raison de son accession au trône.

En effet, pour les plus racistes, le fait d’avoir plébiscité une métisse, relèverait en réalité d’un complot mis en place par… François Hollande ! En clair, l’élection aurait été truquée, afin que le gouvernement socialiste puisse mieux jouer la carte de la France cosmopolite qu’elle souhaite tant défendre, et ce, au détriment du 100% Français. Et quand ce n’est pas le Président Français, c’est l’ex-Président Sud Africain, qui aurait un lien avec cette élection. Quel rapport, pensez-vous ? Personnellement, nous n’en voyons aucun, mais pour certains twittos, Flora Coquerel aurait été sacrée en hommage à Nelson Mandela ! Ben voyons…

Enfin, plusieurs internautes considèrent que l’élection de la jeune métisse est un geste politique du public directement adressé à Alain Delon. Rappelez-vous, en octobre dernier, lors d’une interview au Matin, il avait déclaré approuver la poussée importante du Front National en France. Ils se sont donc amusés à saluer l’ex-président du jury de Miss France. Une belle occasion pour eux de narguer le célèbre acteur, qui n’aurait probablement pas voté en faveur de Flora.

Bref, quand Twitter s’acharne. il vaut mieux laisser couler. Pour notre part, nous sommes très fières de notre nouvelle Miss France, pleine de charme et de grâce, et lui souhaitons un excellent règne !

Source: http://www.stylistic.fr/