Directeurs artistiques à la tête de concept-stores pointus, DJette-styliste ou stars de la K-pop, ils donnent le ton en matière de tendances dans la capitale japonaise. Rencontre.

Amiaya, alias Ami et Aya, icônes de la J -pop

Cursus. Ces jumelles de 23 ans ont réussi à mettre tout le Japon à leurs pieds. Artistes iconiques de la J-pop (leurs concerts affichent complet) et mannequins, elles provoquent des émeutes partout où elles passent.

Style. Ami et Aya changent de couleur de cheveux toutes les semaines et affichent un style qui mêle tendances européennes et pièces kawaii. « L’idée est de ne pas ressembler à la girl next door. Nous voulons entretenir une singularité ! » Les jumelles ont d’ailleurs lancé l’an dernier leur propre label, b aptisé Jouetie. Au programme : fausse fourrure pastel, minijupe rose flashy ou chaussettes hautes…

Leur vision de Tokyo. « C’est la ville du style, assurent-elles. Il n’y a qu’à Tokyo que l’on croise autant de looks et d’influences différents. Ici, on peut s’exprimer librement ! Nous venons d’un petit village perdu dans la campagne. Tokyo nous a adoptées ! » Leur terrain de jeu favori ? Le quartier kawaii de Harajuku.

Leurs bonnes adresses. Toutes les petites boutiques vintage de Harajuku, surtout Berberjin R. Une manucure ? Chieko Nakayama. Une gourmandise ? Kawaii Monster Cafe.

Hiroshi Fujiwara, le Godfather du streetwear

Cursus. Dans le milieu de la mode et du design, on le surnomme le Godfather du streetwear. Un titre qui lui va comme un gant, car Hiroshi a contribué à élever le statut du streetwear, l’amenant même à collaborer avec les marques de luxe. Designer, consultant, dénicheur de tendances et producteur de musique à ses heures perdues, il est sur tous les fronts et multiplie les collaborations.

Style. Cool et emblématique de la mode urbaine. Dans les années 1980, Hiroshi lance Goodenough, un label streetwear au succès phénoménal. Il collabore avec des marques comme Nike, Louis Vuitton, Off-White, Starbucks, Sacai, Levi’s…Son label actuel, Fragment Design, est aujourd’hui la référence hip-hop et streetwear.

Sa vision de Tokyo. « Un terrain de jeu formidable. C’est une ville en éveil constant, toujours ouverte et prête à vivre de nouvelles sensations. » Le rêve pour un créatif. Son dernier bébé ?Park-ing Ginza, un concept-store de marquesde streetwear installé dans un parking, en sous-sol. « Peu de temps avant, j’avais ouvert un multimarque dans une ancienne piscine baptisé Pool Aoyama. Lors d’une interview à la radio, j’ai émis l’idée de créer quelque chose de similaire dans un parking. Le propriétaire des lieux m’a contacté… et nous nous sommes lancés ! »

Ses bonnes adresses. United Arrows & Sons, le multimarque de son ami Poggy.

Zoom sur les icônes du style à Tokyo

Source: http://madame.lefigaro.fr