Faire quelques efforts pour pouvoir renfiler son maillot acheté l’an dernier, OK. Mais pas question de renoncer à ces délices qu’on adore ! La solution : les cuisiner de façon plus light,

La pizza minceur : Tout se joue du côté de la pâte à pain et des matières grasses présentes dans sa garniture. Alors, on utilise un rond de pâte extrêmement fin et/ ou on enlève les bords.
On l’agrémente avec de la mozzarella plutôt que du gruyère, du jambon plutôt que du chorizo, éventuellement aussi avec du jambon cru en petite quantité. En version toute faite, on s’autorise la regina et la végétarienne mais on prend ses jambes à son cou si l’on croise une « trois fromages ».

Les pâtes bolognese : En soi, les pâtes bolognese sont relativement diététiques. Donc, il n’y a pas de raison de s’en priver. On prépare la sauce avec de la viande hachée de bœuf à 5 % et de la sauce tomate puis on la déguste avec une portion maximale de 300 grammes de pâtes. Et on y rajoute un minimum de parmesan.

Le couscous minceur : L’apport calorique grimpant à cause des viandes qu’on utilise, on choisit du poulet ou du jarret de bœuf plutôt du flanchet, du tendron ou de la poitrine. On bannit aussi les merguez. On fait cuire la viande dans l’eau ou on la grille. Les légumes et le bouillon peuvent être consommés à volonté.

Le pavé de saumon minceur : Vous en êtes fans ? Faîtes le alors cuire au four sur une feuille de cuisson sans aucune matière grasse. Ne rajoutez qu’un petit filet d’huile d’olive au sortir de celui-ci. Tout simplement divin ! Vous pouvez aussi opter la formule « papillote ». Mais afin que le poisson ne soit pas gorgé d’eau, terminez sa cuisson en défaisant la papillote et en le faisant griller sur la plaque du four.

Les salades composées : Pour les rendre moins caloriques, vous pouvez remplacer le riz ou les pâtes par des légumineuses style lentille, quinoa ou haricots rouges.

Les tomates farcies minceur : Le mot d’ordre, c’est de confectionner sa farce soi-même, en misant tout d’abord sur de la viande de bœuf et non pas de porc ou sur de la chair à saucisse. On y incorpore de la Maïzena au lien de la chapelure et on la « mouille » avec un peu d’eau ou de vin blanc. On y va franco sur les herbes et les condiments, qui donneront du tempérament au plat. Le résultat : moelleux et savoureux !

La mousse au chocolat minceur : On la cuisine avec un édulcorant à la place du sucre ou on fait moitié-moitié… On peut aussi la préparer en moindre quantité et la mélanger avec des fruits rouges, par exemple avec des framboises. Cela donne du volume au dessert tout en l’allégeant !

La tarte aux pommes minceur : On mise sur de la pâte à pain ou on concocte une pâte brisée avec du beurre allégé. On la garnit avec de la compote de pommes sans sucres ajoutés ou des pommes que l’on glace au sirop d’érable. On peut aussi recouvrir les pommes d’une migaine ( mélange d’un œuf battu et de lait) sucrée à la stevia.