penhaligons

Fournisseur officiel du Duc d’Edimbourg et du Prince de Galles, Penhaligon’s séduit la noblesse anglaise depuis 1870 avec ses fragrances so british comme Blenheim Bouquet, son best-seller créé en 1902 pour le Duc de Marlborough, le grand-père de Winston Churchill.

Souvent idéalisée par le commun des mortels, cette aristocratie se dévoile sous un nouveau jour avec la sublime collection Portraits dont le premier chapitre rend hommage à l’esprit anglais en mêlant establishment, humour et provocation.

Interprétant la citation de Shakespeare « L’Enfer même est moins furieux qu’une femme méprisée », Lady Blanche incarne la dévotion, le charme mais aussi les intentions criminelles d’une femme de la High Society mise au fait de l’infidélité de son mari.

Imaginé par Daphné Bugey, ce floral vert narcotique associe iris poudré, fleur de narcisse et hyacinthe pour déposer sur la peau un sillage raffiné mais sans aucune fadeur.

Duchess Rose quant à elle est une rose boisée délicate que Christophe Raynaud a créée en mêlant mandarine, rose et bois musqué pour nous narrer la vie de cette femme fraîchement mariée mais qui s’ennuie de l’absence de son mari.

Également composé par Daphné Bugey, The Duke interprète ce mari pas franchement idéal qui passe ses soirées au théâtre, à l’abri des regards de son épouse. Une rose épicée envoûtante et terriblement masculine qui associe rose poivrée, accord gin et bois tannés.

Enfin, Lord George prend les traits de l’époux de Lady Blanche et incarne à merveille le précepte suivant lequel il ne faut pas méfier des apparences. Un parfum signé Alberto Morillas qui met en scène une fève tonka magnifiée des accords de cognac et de savon de barbier.

Une jolie collection dont le second chapitre s’ouvrira en février 2017 et qui de façon très originale, se coiffe de têtes d’animaux.

Source: http://www.beaute-addict.com/