chignons

Le chignon règne sur nos têtes depuis la nuit des temps ou presque. Mais pas toujours avec le succès que l’on voudrait. Cette coiffure souvent stricte a parfois tendance à nous ajouter quelques années au compteur. Un chignon cool et sans chichis, c’est possible ? Julien Veuillet, directeur du centre de formation Camille Albane, nous aide à le rendre moins guindé.

Pour une soirée ou pour aller au bureau, le chignon devient vite un réflexe. Sauf qu’une coiffure stricte pour dompter nos cheveux aurait tendance à durcir nos traits, voire à nous faire prendre 15 ans d’un coup. Le côté working girl sexy, pourquoi pas. Mais attention à ne pas avoir l’air trop coincé. Le côté guindé qui nous renvoie au cliché de la vieille fille rigide version 1950, non merci !

Heureusement pour nous, le chignon se lâche – ou presque. Sur les podiums, il souffle un vent de bohème sur cette coiffure qui se pare de tresses ou s’amuse avec un effet décoiffé. « Le secret, c’est de jouer sur les oppositions, explique Julien Veuillet. Opposition sur les matières et sur les styles. Par exemple, on va crêper des cheveux sur le dessus et lisser les côtés. Avant, on cachait cet effet mousseux, alors qu’aujourd’hui, on l’assume ! » Résultat : on use et abuse du shampoing sec qui permettra de texturiser la matière et de la travailler. « Surtout si on n’a pas pu anticiper et qu’on vient de se laver les cheveux. Car plus ils sont propres, plus ils sont difficiles à dompter. »

Pour réveiller le chignon, il faut donc maîtriser l’art du contraste. C’est d’ailleurs pour cette raison que les cheveux avec un tie & dye ou un ombré hair offriront davantage de relief et un résultat moins figé. Mais ce qu’il faut garder avant tout en tête, c’est qu’un chignon réussi est celui qui donne l’impression d’avoir été facilement réalisé. Qu’on sorte de chez le coiffeur ou qu’on se soit lancée seule dans l’aventure, le chignon doit donner l’impression de ne tenir qu’avec trois épingles à cheveux, d’avoir été créé en moins de cinq minutes. C’est ainsi qu’il perdra son côté trop apprêté !

Revisiter les classiques

Le chignon danseuse et le chignon banane restent des classiques du genre. Au point qu’ils seraient devenus ennuyeux ? Désormais, le mot d’ordre est de conserver un côté ébouriffé pour obtenir un résultat négligé chic. « Pour dynamiser un chignon banane, on va par exemple opter pour un gaufrage. Pas le gaufrage très en vogue dans les années 1990 et clairement devenu ringard, mais sa version très serrée, à peine visible, qui permettra de casser le côté trop rétro et pourquoi pas de jouer sur un côté ethnique », explique le directeur du centre de formation Camille Albane. Si on boucle ses cheveux pour créer du mouvement, « il ne faut pas les décoiffer tout de suite, mais attendre qu’ils aient refroidi pour les travailler ». On pourra également lui donner un petit côté rock en adoptant l’effet wet très tendance sur les podiums cette saison. L’astuce de Julien Veuillet ? « On dégage une partie de ses cheveux de la taille d’un rectangle. On les crêpe vers l’avant, puis on les rabat vers l’arrière. »

Le chignon danseuse peut lui aussi sortir du rang. On laisse la rigueur aux petits rats de l’Opéra et on préfère jouer les rebelles. « Pour éviter l’écueil du trop apprêté, il suffit de dégager quelques mèches avec la pointe d’une épingle à chignon. » Surtout, on oublie la raie au milieu pour ne pas faire première de la classe.

Adopter les néo-chignons et accessoiriser

Pour celles qui voudraient vraiment rompre avec la tradition, les solutions ne manquent pas ! Comme les stars, de Kim Kardashian à Gwyneth Paltrow en passant par Rooney Mara, on peut adopter les versions XXIe siècle du chignon. Le bun n’a plus à prouver qu’il a ce je-ne-sais-quoi de négligé chic qui fait toute la différence. Le côté naturel viendra casser le côté trop glamour. Le fronut et le chignon tressé sont aussi des alternatives originales pour assurer ! Vous pouvez aussi jouer sur les postiches ou les rajouts à clipser pour donner du volume à votre chignon ou même créer un contraste au niveau de la couleur.

À ne pas négliger non plus : les accessoires, qui s’imposent comme des alliés de choix pour jouer sur les oppositions de styles. Si votre chignon vous paraît trop sophistiqué, un ruban, un headband en cuir, des plumes ou des fleurs sont autant d’atouts pour lui donner un esprit rock ou bohème. Le diadème prendra toute sa dimension sur un chignon fouilli ou (faussement) négligé et nous évitera le côté reine de beauté.
De quoi nous réconcilier avec le chignon et l’adopter pour qu’il nous mette vraiment en valeur !

chignons&

chignons2

chignons3

chignons4

chignons5

chignons6

chignons7

chignons8

chignons9

chignons10

chignons11

chignons12

chignons13

chignons14

chignons15

Source: http://madame.lefigaro.fr/