jean-serree

C’est l’histoire d’une Australienne de 35 ans victime de la mode. Son jean, visiblement trop slim, a provoqué tellement d’œdèmes sur ses jambes que celles-ci ont été complètement engourdies et que la jeune femme ne pouvait plus marcher.

À quel point était-elle moulée dans son jean ? Pouvait-elle seulement mettre un pied devant l’autre ? Autant de questions que l’histoire ne révèlera pas. L’histoire ? Celle d’une Australienne de 35 ans ayant perdu l’usage de ses jambes à cause d’un jean trop serré, comme l’a rapporté la revue britannique Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry. Le choix vestimentaire de la jeune femme était, il est vrai, incongru pour un déménagement. Elle a d’ailleurs reconnu qu’elle avait été mal à l’aise dans ce pantalon toute la journée.

Ce jour-là, en fin d’après-midi, la jeune femme sent ses pieds s’engourdir. Elle trébuche et tombe. Incapable de se relever, elle est emmenée à l’hôpital, où son pantalon est découpé par le personnel hospitalier. Le jean avait en effet tellement compressé ses muscles et ses nerfs qu’il avait généré des œdèmes, qui avaient fait gonfler ses mollets. La revue médicale précise qu’il s’agit d’une « nouvelle complication neurologique due au port d’un jean serré ». Les autres cas précédemment rapportés et liés à ce type de vêtement étaient dus « à des lésions cutanées latérales de la cuisse, probablement causées par la compression des nerfs ».

Inconditionnelle du vêtement, Kate Moss risque-t-elle sa vie tous les jours ? Pas vraiment. Les cas sont évidemment rares et, surtout, d’autres causes peuvent être à l’origine de ce problème. Le docteur Sauveur Boukris explique sur le site du Plus que la contraception, la cigarette ou la position assise peuvent expliquer aussi cette réaction. Le jean n’est pas à bannir de nos armoires. D’autant que d’autres vêtements, lorsqu’ils sont mal portés, peuvent aussi provoquer de graves complications. Le Mirror en a dressé la liste. Ainsi, la cravate peut bloquer l’irrigation du cerveau, le cabas provoquer des problèmes de dos, le soutien-gorge être à l’origine de difficultés respiratoires. Il conviendrait simplement d’ajuster la taille et le modèle pour ne pas être, à son tour, victime de la mode.

Source: http://madame.lefigaro.fr/