fatigue

Dans de nombreuses entreprises, on retrouve au moins un cas d’arrêt de maladie à cause d’un burnout donc cette affection est à prendre au sérieux lorsqu’elle survient.

L’arrêt de maladie à cause d’un burnout est une notion très discutée. Si les définitions du burnout sont assez acceptées, le traitement idéal et approprié divise encore les spécialistes. Le burnout dormant frappe les personnes avec des emplois monotones, sans opportunités de développement, gagne les personnes qui font les mêmes choses depuis bien trop longtemps. En cas de burnout, la personne n’arrive plus à se concentrer sur son travail, ni à gérer les demandes et les délais. Elle devient irritable et insomniaque. Elle ressent également une grande fatigue et de la lassitude, et la dépression n’est plus très loin.

Définition du burnout

Afin de savoir si on peut bénéficier d’un arrêt de maladie à cause d’un burnout, il convient de bien connaitre ce qu’est le burnout. Le burnout a toujours existé dans le monde du travail, mais les conditions modernes de travail – heures de travail plus longues, compétition féroce, stress professionnel accru, insécurité de l’emploi- ont accentué le nombre de cas à travers le monde.
Trois types de burnout ont été identifiés par les spécialistes : le burnout frénétique, le burnout dormant et le worn-out. Le profil typique de la personne souffrant de burnout frénétique est celui qui travaille plus de 50 heures par semaine, très ambitieuse, qui a une énorme charge de travail et qui vit presqu’exclusivement pour son travail.

Obtenir un arrêt pour burnout

Il n’est pas rare actuellement de voir un employé bénéficier d’un arrêt de maladie à cause d’un burnout. En moyenne, la personne souffrant de burnout bénéficie de 30,4 jours de congé maladie. Pourtant, les choses pourraient changer dans l’avenir.
En effet, de nombreux spécialistes considèrent que l’arrêt de travail n’est pas la réponse la plus appropriée. D’une part parce qu’ils considèrent que le burnout n’est pas une maladie, d’autre part parce que le congé maladie seul ne peut résoudre les problèmes de la personne. Ces spécialistes proposent plutôt la réorganisation et la réduction de la charge de travail combinée à une prise en charge psychologique.

Source: http://www.utile.fr/