short

Il commence à faire beau, et depuis quelques jours, on ne supporte plus les pantalons. Si les jupes ne vous séduisent pas, le short est une belle alternative. Mais peut-on le porter décemment en entreprise ? Notre petit guide.

En droit du travail, la liberté de se vêtir constitue une liberté individuelle. Néanmoins, si l’intérêt et l’image de l’entreprise, l’hygiène, la décence ou des raisons de sécurité exigent une tenue de travail spécifique, il faudra veiller à faire attention à sa garde-robe pro et faire preuve de bon sens. Si vous êtes anesthésiste, vous ne pourrez pas entrer au bloc avec cette capeline, certes très jolie, cela semble logique. Si vous êtes professeur de philosophie, vous éviterez de porter une jupe en dentelle un peu trop ajourée pour faire passer les oraux de rattrapage au bac. Dans les entreprises commerciales ou de prestations de services, le contact avec la clientèle est primordial. Le port d’un uniforme peut donc être justifié dans l’exercice de certaines fonctions. Mais quid du short quand on travaille dans un open space et dans une branche de métier qui ne nécessite pas de tenue réglementaire ? Pour les chanceuses qui peuvent se permettre de porter ce vêtement et faire fi du classique chemise pantalon, il existe quelques règles à suivre.

Proscrire le poom-poom short

Il nous fait des fesses ultra-rebondies, des jambes infiniment longues, il nous rajeunit… autant de bonnes raisons de ne pas porter au bureau ce petit short sexy coupé dans un vieux Levi’s 501. Trop plage, trop moulant et surtout trop détente, on lui préfère sa version baroudeuse chic ou néo tailleur. Attention, on n’a jamais dit short à poches façon Koh-Lanta. Le short long et taille haute est une nouvelle fois la star de la saison et se décline dans toutes les matières, du cuir au coton, en passant par le chambray. On le porte ample, à pinces et mi-cuisse comme dans la collection croisière de Chanel ou le printemps-été de Dior et on peut l’associer à une veste assortie : le tailleur-short est né ! Avouez que c’est bien moins ennuyeux que ce tailleur jupe en voile de coton que vous mettez depuis cinq ans pour vos présentations Powerpoint des résultats du mois de juillet.

Jambes ou décolleté, il faut choisir

Comme pour le maquillage (smocky ou bouche ourlée de rouge), entre montrer ses jambes ou mettre en avant son décolleté, il faut faire un choix. Si on opte pour le short, on l’associe à un haut plus sage, type blouse fluide comme chez Chloé, un polo chic, un sweat à capuche large pour un effet sportswear comme chez Balenciaga ou avec une maille légère comme vu chez Dior. En ce qui concerne le choix des chaussures, on abandonne ses escarpins préférés au profit de sandales plates, de mocassins ou, si on y tient, de chaussures à talon large. Ces conseils sont également valables en dehors du bureau, élégance oblige.

Le short, la nouvelle jupe

Vous l’aurez compris, cette saison, le short se porte large façon jupe-culotte courte, sorte de version trompe-l’œil de la jupe adaptée au milieu professionnel. Taille haute, en cuir précieux, version army sexy, blanc romantique ou en soie argent comme chez Paul & Joe, il représente une alternative parfaite pour les réfractaires au tailleur jupe un peu « mémérisant » et pour les plus boyish d’entre nous. Il assure une allure moderne, sportive et un quotient mode non négligeable : personne n’a envie de ressembler à Suzanne, la comptable du 5e.

Les do’s and don’ts du short au bureau

short1 - Copie

short2 - Copie

short3 - Copie

short4 - Copie

short5 - Copie

short6 - Copie

short7 - Copie

short8 - Copie

short9 - Copie

short10 - Copie

short11 - Copie

short12 - Copie

short13 - Copie

short14 - Copie

short15 - Copie

short16 - Copie

short17 - Copie

short18 - Copie

Source: http://madame.lefigaro.fr/