YEUX : LES BONS GESTES ANTI-POCHES

Mauvaise digestion, gros chagrin… au réveil, les yeux ont parfois besoin d’un bon drainage. Pour sortir sans lunettes noires, testez pour commencer les recettes « maison » qui ont fait leurs preuves !

1. LE THÉ…

Riche en tanins, il « attire » l’eau qui stagne dans les tissus. Le geste le plus rapide ? Appliquez des sachets de thé préalablement tiédis et refroidis sur vos paupières closes.

2. LES BONS GESTES ANTI-POCHES : LE LAIT…

Est-ce l’acide lactique, le glucose ou le calcium ? Le lait froid utilisé en compresses glacées pendant dix minutes fait des miracles sur les paupières gonflées. Apaisement assuré !

3. LE BLEUET…

Ce n’est pas un hasard si, au XVII e siècle, on surnommait cette fleur bisannuelle  » casse-lunettes « . Après l’avoir pilée avec de la rosée ou de l’eau de pluie, les apothicaires l’utilisaient pour calmer les yeux fragiles et irrités. Elle est aussi astringente (elle resserre les tissus), donc antipoches.

4. LES BONS GESTES ANTI-POCHES: LE SÉSAME…

Placez un sachet de graines de sésame sur les paupières pendant une quinzaine de minutes. Le poids des graines exerce un effet relaxant et drainant sur cette zone du visage.

5. ET LE TRAITEMENT CHIRURGICAL ?

Lorsque les paupières inférieure et supérieure se relâchent, la graisse située autour du globe oculaire pour le protéger a tendance à s’y accumuler, formant ces fameuses « poches » qui attristent le regard à partir de 40/50 ans . Les yeux ovales « slaves », type Marina Vladi, étant généralement plus vulnérables que les yeux creux, type Greta Garbo. Il arrive également que les poches aient un caractère familial, et affectent hommes et femmes dès l’âge de 25/30 ans. Dans les deux cas, le traitement définitif proposé par les ophtalmologues et les chirurgiens esthétiques est chirurgical. Il consiste à éliminer l’excès de graisse située dans les paupières inférieure et supérieure, et à retendre cette dernière. La cicatrice est invisible. L’intervention s’effectue sous anesthésie locale assistée, ou générale.