A l’occasion de la journée nationale pour la santé du pied ce mercredi, plusieurs villes de France proposent un dépistage gratuit chez le podologue. Vous ne voyez pas l’intérêt de prendre soin de vos pieds ? Pour vous convaincre, voici quatre bonnes raisons de consulter un podologue.

1. PODOLOGUE : LES FEMMES PLUS CONCERNÉES

Les femmes ont plus de risques d’attraper certaines pathologies du pied que les hommes en raison du port de chaussures plus serrées ou à talon haut. Ainsi, on considère que 15 à 20 % de la population féminine sera un jour victime d’un oignon au pied (ou hallus valgus) de façon plus ou moins accentuée (une femme sur deux en serait victime si elle chausse régulièrement des talons hauts).

C’est le report prolongé de poids du corps vers l’avant du pied qui entraîne cette déviation du gros orteil vers l’extérieur. Ainsi, depuis que les Japonaises ont abandonné leurs traditionnelles tongs pour des souliers pointus et à l’occidentale, les cas d’hallus valgus chez les femmes de ce pays ont augmenté de façon exponentielle.

Pour autant, faut-il abandonner ce type de souliers ? Non, c’est le port quotidien de talons hauts qui doit être évité ! En variant de hauteurs de talons chaque jour, vous devriez échapper ces disgracieux (et douloureux) oignons aux pieds.

2. PODOLOGUE : IL SOIGNE AUSSI LA PEAU ET LES ONGLES

Cors et durillons, eux aussi douloureux se manifestent souvent par le frottement excessif des orteils entre eux ou contre la paroi de la chaussure.Dans ce cas, le podologue gratte et ponce. Ce spécialiste le fera toujours mieux que vous, car il vous évitera d’autres lésions cutanées en retirant ces callosités douloureuses, très gênantes pour la simple marche.

Le soin des ongles incarnés -souvent dus à des erreurs de coupe par le passé- est aussi de sa compétence. L’orthonyxie est le traitement qui consiste à modifier la courbure de l’ongle afin d’éviter la récidive de l’ongle incarné. Voire un acte chirurgical forcément plus contraignant.

Podologue ou pédicure ?
De fait, c’est un peu la même chose. Les études restent les mêmes. Cependant, certains choisissent de s’appeler plutôt l’un ou l’autre voire d’associer les deux termes. Pour simplifier, on dit que le pédicure soigne tandis que le podologue aura plus la compétence de concevoir des orthèses plantaires.

3. PODOLOGUE : IL PEUT VOUS PRESCRIRE DES ORTHÈSES PLANTAIRES

Les orthèses plantaires ou semelles orthopédiques prescrites par le podologie permettent de changer les pressions exercées au niveau des orteils et de soulager ainsi certaines douleurs. Ces semelles peuvent aussi traiter des infections épidermiques du pied, voire corriger des problèmes d’odeur.

Mais le podologue peut également concevoir un appareillage en silicone afin de protéger ou corriger les maux tels que cors au pied, durillons, oeils-de-perdrix (cors interdigitaux), orteils en griffe, oignons… Ces orthèses amovibles, que vous portez dans la journée, souples ou semi-rigides vont répartir les différentes zones de frottement à l’intérieur de la chaussure et soulager ainsi tous ces petits maux qui vous gâchaient la vie !

4. PODOLOGUE : IL A UN RÔLE DE CONSEIL

Si vous avez des douleurs au pied, n’attendez pas. Allez voir votre médecin ou directement le podologue. Bien que le domaine de compétence de ce dernier soit assez limité, il fait cependant partie de la filière du paramédical -il possède même son propre conseil de l’Ordre depuis peu.

Malheureusement, seuls les diabétiques à haut risque ou les patients en attente d’orthèses plantaires – et sur prescription médicale – bénéficieront d’un remboursement total ou partiel. Le podologue a aussi un rôle de conseil dans le choix des chaussures. Il peut également prescrire des produits d’esthétisme vendus en pharmacie.