psyco-femme-enfant-famille

Selon une étude de la London School of Economics réalisée par le chercheur Satoshi Kanazawa : 15 points de quotient intellectuel (QI) supplémentaires réduisent le désir chez la femme d’avoir des enfants de 25%.

Une recherche polémique qui a été débattue cette semaine par les journaux britanniques : The Guardian et le Daily Mail plutôt que d’une revue scientifique.

Rappelons que ce chercheur a publié une «étude» en 2011 qui stipule que les femmes noires sont moins attrayantes que les femmes asiatiques. Une suite d’idées et de recherches qui ne devrait pas surprendre les Britanniques, et pourtant la presse lui prête trop d’attention.

Il est vrai, en règle générale et si on constate des faits lisibles dans n’importe quelle société civilisée, les femmes «intelligentes» ont souvent un seul enfant.

femme-bébé-famille

Les coûts économiques pour en avoir et pouvoir l’éduquer sont tout simplement trop écrasants. Les femmes ayant des enfants perdent des revenus (suite à un licenciement, ou à des congés…) et d’opportunités souvent pour des raisons familiales.

Le chroniqueur Sadhbh Walshe du journal britannique «The Guardian» a fait spécialement le voyage et le déplacement pour répondre et débattre cette étude avec son auteur. D’après lui, «celui qui est réellement préoccupé par la baisse du taux de natalité devrait soutenir les politiques comme les congés payés de maternité, des garderies subventionnées, les horaires de travail flexibles, des soins de santé abordables, et ainsi de suite qui rendrait possible pour plus de femmes qui veulent avoir des bébés de les avoir…Oui, bien sûr. Qui peut être en désaccord? Les mères sont punies économiquement pour avoir des enfants. Les femmes intelligentes font de bonnes observations et ajustent leur comportement. Les femmes moins intelligentes ne le font pas».

Source: http://www.baya.tn/