Perles, or, pierres… Tantôt fantaisistes et voyants, tantôt simples et discrets, achetés ou hérités, pourquoi les bijoux plaisent tant ?

Un amour de bijoux

Oui, toutes les femmes aiment les bijoux. Il a même été affirmé que les femmes aiment tout ce qui brille ! D’ailleurs, la pub dit vrai et a visé en plein dans le mille. La preuve ? Lorsqu’une femme en parle, c’est généralement la poésie qui l’emporte.
Les sociologues les appellent totems « incorporés », car pour bon nombre d’entre nous, les bijoux apparaissent comme de véritables marqueurs identitaires. Simples parures ou accessoires à faire tourner au gré des humeurs comme le font les people, pour d’autres, ils sont davantage des symboles ou des souvenirs qu’on ne quitte presque jamais. On les adore au point de les cacher, de les caresser ou… de leur parler.

Heureusement pour toutes, la crise économique n’a pas réussi à effacer la passion. D’ailleurs, la joaillerie de luxe se porte bien ainsi que les ventes sur la toile, en grandes surfaces ou dans les bijouteries. Bref, rien ne semble menacer le bijou. L’ex-patron de Cartier est convaincu que le bijou aura de l’avenir tant qu’il y aura de femmes, et tant qu’il y aura des hommes pour les aimer. De plus en plus aujourd’hui, les femmes s’offrent des bijoux, lorsqu’elles estiment les mériter, un peu comme pour s’autoféliciter.

Des bijoux pour se distinguer

Dans une société devenue de plus en plus narcissique, où tout le monde « se croit » et « se veut » doté d’une singularité qu’il entend exprimer par la manière dont il se présente à autrui, il faut dire qu’en matière de distinction, la diversité des bijoux laisse à la femme la possibilité de se démarquer.
Il y a moins de 50 ans, le bijou revêtait un code visible et lisible par tous.
Aussi, les jeunes filles bien nées portaient le collier de perles pour affirmer leur classe sociale, en revanche, les clous d’oreilles étaient plutôt l’apanage des classes populaires…

Mais, grâce aux effets de mode qui ont permis d’effacer les différences de sexe, d’âge et de classe sociale, aujourd’hui, porter des pacotilles peut être chic ! Car la distinction a cessé de porter sur la valeur financière des bijoux, mais davantage à ce qu’ils laissent entrevoir de la personnalité de leur propriétaire.
Ainsi, pour paraître branché, le design est de mise. Vous souhaitez afficher une identité multiculturelle ? Le mélange des genres est une règle d’or.

Les grosses pièces elles sont idéales pour celles qui veulent s’imposer.