psyco-sexologie

D’après une nouvelle recherche menée par des neuroscientifiques de l’Université de Bangor en collaboration avec l’Université de Witwatersrand à Johannesburg, les pieds sont les moins attractives sexuellement contrairement aux lèvres, aux oreilles et aux omoplates qui ont la cote!

L’étude démontre aussi un penchant masculin pour le dos, les jambes et les mains.

Lors de cette expérience, les neuroscientifiques ont étudié les liens entre le sexe et le cerveau en examinant 41 parties du corps. Elle (l’étude) dévoile une réalité jusqu’ici négligée, à savoir que les hommes, comme les femmes, ont presque autant de zones érogènes contrairement à la perception répandue selon laquelle ils n’ont qu’un seul: les organes génitaux. Dans ce sens, Oliver Turnbull, professeur à l’Ecole de psychologie de l’Université de Bangor, déclare que «beaucoup de gens pensent que le corps d’une femme contient plus de zones érogènes et que les hommes n’ont qu’un seul … mais ce n’est clairement pas le cas. Ils sont égaux avec quelques petits avantages au profit des femmes».

Un résultat qui nie aussi la théorie du «Foot-orgasm» selon laquelle les pieds ont un lien sensuel avec les organes génitaux publiée dans certaines revues neuroscientifiques, comme Cortex.

Plus de 800 personnes au Royaume-Uni et en Afrique du Sud ont été interrogées. Les chercheurs ont remarqué aussi une cohérence dans les réponses indépendamment de la race, du sexe et de l’orientation sexuelle.

article-2415408-1BB660BF000005DC-813_624x481

La partie du corps la plus populaire chez une femme, d’après les hommes, reste inévitablement les organes génitaux, suivis des lèvres, des oreilles, de l’intérieur des cuisses et des omoplates.

Pour le professeur Trunbull, il est temps pour lui de trouver une réponse à d’autres questions comme la sensibilité de l’arrière du cou aux caresses … il veut savoir «pourquoi le côté du cou est plus facile à stimuler que le front ou la tête, et pourtant ils ont les mêmes récepteurs sensoriels».

Source: http://www.baya.tn/