plage

Cet été, vous allez fréquenter une plage et vous êtes bien décidé(e) à en profiter pleinement !
Pour qu’une surprise désagréable ne vienne pas gâcher vos vacances, voici une petite revue des divers pièges de la plage que vous pourrez donc facilement déjouer : piqûre d’insecte, rencontre inopinée avec une méduse, coupure dans le sable, insolation, accident de sport, rapport sexuel sur la plage…

En cas de piqûre de méduse
Rincez à l’eau de mer, appliquez du sable, laissez sécher puis grattez avec un carton avant de rincer à nouveau à l’eau de mer.
En cas de douleur, prendre du paracétamol.
Ce sont les recommandations de la Croix-Rouge française.

En cas de piqûre d’insecte
Surélevez autant que possible la partie piquée.
S’il s’agit d’une piqûre d’abeille, celle-ci a peut-être laissé son dard fiché dans la peau. Il faut tout de suite l’ôter en veillant à ne pas appuyer sur la poche à venin fixée au dard.
Appliquez une poche de glace contre la douleur puis désinfectez avec un antiseptique.

Relèvent des urgences :
Une piqûre dans la gorge,
De multiples piqûres (plus de 20),
Une réaction allergique (gonflement, difficultés respiratoires, vertiges, vomissements…).

Piqûre de vive : les bons réflexes
Sortez la victime de l’eau et allongez-la, en surélevant le membre piqué.
En attendant les secours, vous pouvez tenter de chauffer la zone piquée car la chaleur détruit le venin (eau chaude, proximité d’une flamme).
Surtout n’incisez pas, ne cherchez pas à faire saigner ni à aspirer, et ne posez pas de garrot.
Et pour prévenir une piqûre de vive : ne marchez pas pieds nus dans l’eau.

Comment réagir en cas de morsure de chien ?
Lavez la blessure à grande eau et au savon.
Désinfectez et consultez un médecin qui évaluera l’opportunité d’un vaccin antitétanique, d’un traitement antibiotique contre un éventuel risque infectieux, et d’un sérum contre la rage.

Réagissez vite en cas d’insolation
Allongez-vous immédiatement, tête surélevée, à l’ombre, dans un endroit ventilé, et recouvrez votre corps d’un drap mouillé.
En attendant que la température de votre corps baisse, buvez de l’eau par petites gorgées.
Face à une victime d’une insolation qui est inconsciente, placez-la en position latérale de sécurité et appelez les secours. Si elle ne respire plus, pratiquez la réanimation cardio-pulmonaire.

Que faire en cas de noyade ?
Si la victime est inconsciente et ne respire plus, pratiquez une réanimation cardio-pulmonaire : massage cardiaque et bouche-à-bouche.
Si la victime est inconsciente et qu’elle respire, placez-la en position latérale de sécurité. Couvrez la victime en attendant les secours.
Pour prévenir les noyades : prévenez toujours quelqu’un lorsque vous allez vous baigner, baignez-vous dans des zones surveillées et respectez les consignes de sécurité (drapeaux, météo, courants marins…), ne vous éloignez pas trop du bord, ne buvez pas d’alcool.

Verre et trous dans le sable : blessures aux pieds et chevilles tordues
Surtout la nuit, ne marchez pas pieds nus sur la plage, au risque de vous blesser. Le sable peut cacher toute sorte de choses tranchantes, à commencer par des morceaux de verre.
Et dans les rochers, de jour comme de nuit, les chaussures, tongs et autres sandales sont obligatoires.
Enfin, attention aux trous dans le sable. Les enfants adorent creuser des trous dans le sable, voire des tunnels. Alors regardez où vous mettez les pieds au risque de vous fouler une cheville !
Attention aussi en courant ou en jouant au ballon. Inspectez votre terrain de jeux avant de jouer.

Pas de sports à risques sans préparation (jet ski, ski nautique, parachute, planche à voile, plongée)
Ne vous lancez pas dans des activités au-dessus de vos forces et de votre condition physique.
Respectez bien les règles de sécurité et de préparation.
Au moindre doute, abstenez-vous, ne prenez aucun risque inutile.

Pas de concert sans bouchons d’oreilles et mollo avec le baladeur !

Musique forte sur la plage, attention à vos oreilles !
Éloignez-vous des enceintes, portez des bouchons d’oreilles et faites régulièrement des pauses, au risque de détériorer irréversiblement votre audition. Ces mêmes consignes sont valables en discothèque.
Quant au baladeur, ne mettez le volume qu’à la moitié du maximum et multipliez les longues pauses. Privilégiez le casque aux oreillettes qui, en laissant passer le bruit de fond, incitent à mettre plus fort, surtout sur la plage.

Source: http://www.e-sante.fr/