toilette

Ah, les toilettes publiques… Qu’elles soient en apparence propres ou pas, on y imagine toujours des microbes par millions, prêts à se jeter sur nous pour provoquer gastros et autres joyeusetés. Mais les vrais dangers ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

La gastro s’attrape aux toilettes, aucun doute !
Les gastro-entérites s’attrapent aux toilettes, c’est certain. Le virus est présent dans les selles, le salissage des mains est pratiquement inévitable. En plus, le fait de tirer la chasse sans fermer le couvercle dissémine les matières, et donc les microbes, dans l’atmosphère jusqu’à 25 centimètres au-dessus des toilettes. Résultat, le virus se retrouve sur le bouton de chasse d’eau, les murs, le siège des toilettes, et d’autres endroits encore selon la configuration de la pièce.

Des maladies sexuellement transmissibles aux toilettes ?
La possibilité d’attraper une IST aux toilettes est une angoisse pour certaines personnes. On peut l’imaginer à cause du contact avec le siège des toilettes, mais si elle est théoriquement possible, les études qui ont été faites n’ont jamais réussi à prouver un cas et si elle existe elle est, de toute manière, extrêmement rare. Pas d’angoisse, donc ! Même si le lavage des mains reste un must.

Des allergies aux toilettes
Une allergie au siège des toilettes, en revanche, personne n’y pense jamais… mais ça existe bel et bien ! Il s’agit de dermatites de contact déclenchées aux cuisses par certaines matières plastiques (polyuréthane) ou par des bois exotiques. En l’occurrence cependant, les toilettes publiques, que l’on utilise occasionnellement, sont beaucoup moins problématiques que nos toilettes à nous. Alors attention, à l’achat, prenez en compte vos allergies et celles des personnes de votre foyer !

Attention, ne pas aller aux toilettes rend aussi malade !
Terminons par un rappel : si aller dans des toilettes publiques n’est pas toujours une expérience plaisante, ce n’est pas une raison pour se retenir à l’excès ! En effet, ne pas aller à la selle quand le besoin se fait sentir peut entraîner une constipation douloureuse. Et pour ce qui est de faire pipi, une vidange trop rare, ou incomplète (c’est souvent le cas pour les femmes qui tentent d’uriner sans toucher le siège des toilettes) est une cause connue d’infections urinaires.

Il ne faut donc pas avoir peur des toilettes publiques… ou alors juste assez pour bien se laver les mains !

Comment éviter d’attraper des maladies dans les toilettes publiques ?
Heureusement, il est toujours possible de se débarrasser des virus avant qu’ils ne nous rendent malade. C’est même assez simple, il faut se laver les mains ! Au moins vingt secondes, à l’eau courante et avec du savon.

Il y a d’autres comportements conseillés :

Evitez de toucher le siège des toilettes (recouvrez-le de papier toilette avant utilisation, mais surtout sans le toucher de vos mains !).
Séchez vos mains, dans la mesure du possible avec une serviette en papier jetable. Si il n’y a qu’une serviette réutilisable, laissez vos mains sécher à l’air libre !
Evitez de toucher les surfaces vraiment très sales, comme la chasse d’eau ou les poignées de porte. Utilisez du papier hygiénique pour isoler vos mains.

Source: http://www.e-sante.fr/