Se ronger les ongles, c’est une mauvaise habitude sans gravité. Mais il est parfois difficile de s’en défaire. Quelques conseils.

Quand les enfants se rongent les ongles…

Pour les enfants, se ronger les ongles est parfois tout simplement un moyen de raccourcir des ongles qui deviennent gênants. Dans ce cas, instaurer de bonnes habitudes et couper très régulièrement les ongles peut suffire à éliminer le problème !

Mais malheureusement, c’est souvent plus compliqué. Quand on se ronge toujours les ongles à l’âge adulte, ou que l’on est passé en plus à l’arrachage ou au mâchonnage des petits peaux du bout des doigts, c’est que l’habitude est devenue un moyen de réagir au stress, de faire diminuer la tension.

Et quand un geste a ce genre de statut, il n’est pas évident de s’en défaire.

Pour ne plus se ronger les ongles, diminuer le stress

Puisque se ronger les ongles est une réponse au stress, la première des solutions consiste à diminuer le stress.

Pour cela, des exercices de relaxation ou de méditation vous aideront beaucoup. Vous trouverez sur e-santé ou dans des livres des conseils utiles pour vous lancer. Si vous ressentez le besoin d’aller plus en profondeur, cherchez près de chez vous des cours de sophrologie ou de méditation.

Des astuces pratiques pour ne plus se ronger les ongles

Empêcher les mains d’atteindre la bouche, en s’asseyant dessus par exemple… l’idée est de casser l’habitude qui fait que vous vous rongez les ongles sans même vous en rendre compte.

Occuper les mains d’une autre manière qui ne vous abîme pas les ongles, avec une balle antistress à manipuler par exemple. Vous pouvez aussi vous mettre au tricot ou à la confection de bracelets brésiliens… Tout ce qui sollicite vos mains et vos doigts sera efficace.

Prendre conscience des mécanismes qui vous font vous ronger les ongles

Même si le stress diminue, l’habitude de se ronger les ongles quand quelque chose ne va pas peut demeurer. Dans ce cas, on peut conseiller un petit exercice de prise de conscience. Quand vous vous rongez les ongles, prenez quelques minutes pour vous demander pourquoi vous avez les doigts dans votre bouche.

Etes-vous en colère ? Triste ? Inquiet ou angoissé ? Une fois que vous reconnaissez les sentiments qui vous motivent pour vous ronger les ongles, les exprimer et, bien sûr, trouver une manière de modifier la situation qui vous stresse, devrait diminuer votre envie de mettre les doigts en bouche.