Vous souhaitez adopter une méthode douce pour retrouver le sommeil et bien dormir ? On vous aide à choisir la plus adaptée.

1. La relaxation pour bien préparer sa nuit

Lorsque les difficultés d’endormissement ou les réveils matinaux s’accompagnent de ruminations, la relaxation peut vous aider.
Mais la méthode s’apprend et doit s’inscrire dans une prise en charge globale.

Trois bonnes raisons de vous mettre à la relaxation :

– Elle atténue la tension nerveuse.
– Elle permet de lâcher prise en suivant son rythme respiratoire. Etes-vous certaine de bien respirer ?
– Elle offre des solutions pour se rendormir. Visualiser une feuille flottant à la surface de la mer, par exemple. La feuille va et vient, bercée par les vagues. Vous aussi… vous dormez!

2. L’homéopathie pour les difficultés passagères

L’homéopathie est surtout proposée dans les insomnies temporaires dont les causes sont connues :

Arnica 15 CH si le sport en fin de journée gêne l’endormissement (associé à un bain relaxant).
Gelsenium 15 CH une dose la veille si l’insomnie est provoquée par le stress (réunion, examen…).
Ignatia et Coffea 15 CH pendant dix jours si elle est due aux émotions, aux soucis, à l’abus de café ou à l’énervement.
Sédatif PC® (Boiron) en cas de réveils nocturnes chez ceux qui sont obsédés par leurs problèmes, même la nuit : deux comprimés, à sucer trois fois par jour. Pas plus d’une semaine.
Si le sommeil reste perturbé, mieux vaut consulter un homéopathe qui prescrira un traitement de fond adapté.

3. La phytothérapie pour s’endormir plus facilement

La phytothérapie a le grand avantage de n’entraîner ni dépendance ni d’accoutumance, bien appréciable quand on cherche un moyen de trouver le sommeil sans tomber dans la spirale des médicaments.

– La valériane et la passiflore sont les plus utilisées dans les difficultés d’endormissement. Mieux vaut les associer pour plus d’efficacité : deux gélules de valériane et deux gélules de passiflore au moment des repas, pendant au moins quinze jours.

– Fleur d’oranger, tilleul, camomille et verveine, fraîches ou séchées, favorisent la détente propice au sommeil. Laisser infuser environ dix minutes dans de l’eau bouillante. Ces plantes sont aussi diurétiques : il est donc conseillé de ne pas boire ces tisanes trop tard si on ne veut pas être obligé de se relever la nuit…

– La lavande a des vertus relaxantes, en infusion mais aussi en huile essentielle : une fois au lit, se masser l’intérieur du poignet avec 1 ou 2 gouttes et en verser quelques-unes sur l’oreiller pour se préparer en douceur à dormir.

4. l’acupuncture pour s’apaiser

Seule ou associée à d’autres méthodes, l’acupuncture est indiquée dans les difficultés d’endormissement, les réveils nocturnes ou les insomnies dues à la douleur.

Deux séances de trente minutes par semaine donnent vite des résultats. « Grâce à son effet sédatif, l’acupuncture peut être utile en cas de sevrage des somnifères », explique l’expert.