Hand on belly

La révolte contre la société de la maigreur pousse certains à mettre en avant la rondeur et même à la revendiquer comme un canon de beauté. Cependant si les mannequins et les anorexiques nous ont montré les dangers pour la santé que peut avoir la recherche effrénée de minceur, avoir du ventre est tout autant le signe d’une mauvaise santé.

La révolte contre la société de la maigreur pousse certains à mettre en avant la rondeur et même à la revendiquer comme un canon de beauté. Cependant si les mannequins et les anorexiques nous ont montré les dangers pour la santé que peut avoir la recherche effrénée de minceur, avoir du ventre est tout autant le signe d’une mauvaise santé.

Avoir un ventre plat, c’est être en bonne santé

La science médicale a démontré la corrélation entre mortalité cardio-vasculaire et périmètre abdominal. Le bourrelet sur le ventre indique que la graisse s’est placée entre les organes digestifs. Attention, nous parlons ici de la graisse qui se place sur la ceinture abdominale et non pas des ventres gonflés qui sont dus à d’autres problèmes tels que le stress ou une mauvaise respiration. Le ventre gonflé peut être lui résolu par des exercices de respiration abdominale par exemple (NDLR : consultez également notre article Un ventre détendu grâce à la gymnastique holistique). Mais ce n’est pas le sujet qui nous intéresse ici.

Revenons à notre boulet de bourrelet

Les avantages de la minceur (et pas de la maigreur !) sont multiples. Les personnes qui observent un régime pauvre en calories ont une espérance de vie qui augmente de 30 à 40 %. Ne pas avoir de surpoids, c’est s’assurer d’avoir un corps en meilleure santé avec des risques cardio-vasculaires diminués. C’est aussi s’assurer d’un corps qui bouge sans rhumatisme – résultat bien souvent d’un squelette fragilisé par un surpoids. On pourrait aussi parler des risques diminués de diabète de type 2.

Nous ne sommes pas tous égaux

Face à la minceur, nous ne sommes pas tous égaux. Certains sont naturellement minces peu importe ce qu’ils mangent, d’autres grossissent au moindre excès. S’accepter comme l’on est est primordial, mais prendre pour excuse son patrimoine génétique ou sa physiologie pour se dispenser de tout effort en matière de diététique est un simple subterfuge visant à nous donner bonne conscience. Ce n’est que de la mauvaise foi.

Mais comment évaluer mon état physique ?

Plusieurs zones de mesure vous permettent de savoir si vous êtes trop gros (ou trop mince).

Le tour de taille : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le tour de taille doit être inférieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes. Au dessus, le risque de problème de santé augmente.
L’IMC : l’indice de masse corporelle permet de calculer à partir de sa taille et de son poids un indice qui permet de savoir si l’on est en surpoids ou en état de maigreur. Pour calculer votre IMC, divisez votre poids par votre taille au carré selon la formule suivante : IMC = poids / (taille en mètres)². L’IMC idéal chez la femme est de 22,4 et de 22,2 chez l’homme. Vous pouvez donc calculer votre poids idéal en multipliant votre taille en mètres au carré par l’IMC idéal de votre sexe.

Résultats et conclusion :

IMC inférieur à 18,5 : maigreur
IMC entre 18,5 et 25 : poids normal
IMC entre 25 et 30 : surpoids
Entre 30 et 35 : obésité modérée
IMC entre 35 et 40 : obésité importante
IMC au dessus de 40 : obésité massive ou morbide
VOUS AVEZ UNE SURCHARGE PONDÉRALE ?

Pas de panique, même si les solutions miracles n’existent pas, posez-vous ces questions :

Est-ce que je mange matin, midi et soir de manière régulière ? Et équilibrée ?
Est-ce que je me dépense suffisamment ?

Si vous répondez non à l’une de ces questions il vous suffit alors de changer vos habitudes de vies. Réussir à le faire, c’est adopter une meilleure hygiène de vie, un meilleur quotidien, une meilleure santé et plus de confiance en soi.

Suivre un régime

Si vous envisagez un régime, ne vous lancez pas aveuglement et sans réfléchir. Consultez un médecin ou un diététicien diplômé. Si vous avez l’impression qu’ils vont vous proposer un régime moins choc et efficace que certains programmes sur Internet, ce n’est qu’une illusion. Ils vous proposeront un programme progressif et adapté afin d’éviter les effets yoyo dévastateurs pour vous et votre santé (NDLR : consultez également notre article sur l’effet yoyo). Faites confiance aux professionnels, vous ne le regretterez pas.

Source: http://www.mesacosan.com/