Envie de créer une terrasse en bois dans votre jardin, dans votre cour ou votre toit-terrasse, sans dépenser des mille et des cents ? Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions : quel est votre budget ? Quel matériau préférer entre bois naturel et bois composite ? Comment bien sélectionner les lames de bois et les poser ensuite ? Côté Maison fait le tour de la question pour vous aider dans le choix de votre future terrasse extérieure !

Pour aménager une belle terrasse, pas facile de passer du rêve à la réalité quand le budget est serré. Alors mieux vaut savoir ce que l’on veut : une terrasse en bois à prix cassé pour un été ensoleillé, ou une terrasse qui dure au meilleur rapport qualité/prix ?

Faut-il choisir une terrasse à lames de bois ou une terrasse à caillebotis ?

Vous êtes locataire ?
Pensez plutôt aux caillebotis pour votre terrasse. Le caillebotis est facile à installer, sans l’aide d’outils et très rapide à ôter au moment de déménager.

Votre terrasse est petite ?
Même réflexe : optez pour le caillebotis.

Etes-vous limité en hauteur pour créer votre terrasse ?
L’installation de lames de bois ou de caillebotis va surélever votre terrasse : tenez en compte. Une terrasse en lames de bois nécessite au minimum 6 cm de hauteur par rapport au sol existant. Avec un caillebotis, la terrasse sera moins surélevée, sauf si vous devez la mettre sur des plots (lorsque le sol porteur est meuble).

Quel est votre budget ?
Ne focalisez pas uniquement sur le prix du caillebotis en bois ou de la lame de terrasse en promotion : faites l’addition des frais. Un caillebotis ne demande aucun outil, ni accessoire. Une terrasse en lame de bois se pose sur une structure (lambourde, longrine, plots), demande des accessoires (vis spéciales etc.) et l’usage d’outils adéquats. Si vous n’êtes pas un bon bricoleur ou que la terrasse présente une forme complexe, il faudra aussi faire appel à un professionnel de la pose.

Faut-il construire une terrasse en bois naturel ou en bois composite ?
Votre budget est serré ?

Une terrasse en bois naturel revient en général moins cher qu’une terrasse en bois composite. Le prix d’une lame de terrasse en bois naturel débute à 2 euros et comptez environ 15 euros du mètre carré pour un caillebotis en pin, à prix plancher. Mais à ces tarifs, n’espérez pas profiter de votre terrasse très longtemps.

Vous voulez éviter les échardes et l’entretien ?
Les lames de terrasse composite ne se fendillent pas, ne créent pas d’échardes, ne demandent aucune finition, ni entretien et résistent bien à l’humidité.

Comment choisir une lame de terrasse en bois naturel ?
L’épaisseur de la lame, son aspect, son essence sont de bons indicateurs pour évaluer le meilleur rapport qualité/prix. Une lame de bois bon marché, souvent plus fine qu’une lame haut de gamme dans la même essence, sera aussi plus fragile. Si la lame de bois présente beaucoup de noeuds ou d’aubiers (partie juste sous l’écorce de l’arbre) : il s’agit d’un produit de second choix.

Les lames de résineux (pin, épicé) coûtent moins cher (jusqu’à 50 euros le m2 environ) que les lames de bois exotique. Mais elles nécessitent un traitement préalable par Autoclave pour devenir imputrescible.

Optez de préférence pour des résineux au minimum de Classe 4 ou même de Classe 5 (pour un bois en contact avec l’eau de mer).

Prévoyez aussi un traitement annuel, si vous n’aimez pas voir le bois devenir grisâtre. Une terrasse en bois exotiques (Ipé, Teck, Padouk, Cumaru, Massaranduba etc.) coûte en général deux fois plus cher au mètre carré (à partir de 40 euros environ) qu’une terrasse en bois résineux. Mais elle dure plus longtemps (20 ans minimum). Il faudra cependant bien les entretenir avec des produits adaptés (mais assez chers).

Comment choisir une lame de terrasse en bois composite ?
Les lames en bois composite contiennent en fait des résines plastiques issues du recyclage, des déchets de scierie et des adjuvants. Elles se teintent dans la masse. Au final, l’aspect des lames se rapproche assez bien de celui du bois.

Les lames de terrasse en bois composite concurrencent donc les lames en bois exotique. Même mouillé, le composite ne sera pas glissant et il se patine avec le temps.

Evitez cependant les lames alvéolaires, moins chères, mais plus fragiles. Prenez des lames pleines (entre 20 et 110 euros le m2).

Il existe aussi des lames composites à base de bambou ou de cosse de riz (le plus souvent fabriquées en Asie), proposées à des prix plus abordables que le bois composite européen. Mais attention à la qualité (risque d’écharde et de décoloration). Étudiez bien le produit avant d’acheter, il ne doit pas se détériorer facilement.

Quels sont les autres petits trucs à savoir sur les lames de terrasse en bois ?
Attention au rapport épaisseur/largeur de la lame. Plus la lame sera fine et large, plus elle risque de se déformer.

Tenez compte de la dilatation. Les lames de terrasse en bois naturel se dilatent en largeur. Laissez un espace suffisant entre les lames (se référer aux notices des fabricants). Les lames en bois composite se dilatent en largeur mais aussi en longueur. Évitez si possible de les clipser (surtout si les lames sont larges), sinon elles vont se déformer.

Optez de préférence pour des lames utilisables sur les deux faces. Ainsi à la moindre détérioration, vous pourrez la retourner. Une petite astuce très économique !

Source: http://www.cotemaison.fr