De nombreuses fausses idées reçues existent sur la toilette intime…

Fréquence de lavage, produits utilisés…

Femme au féminin vous aide à y voir plus clair et plus «clean» !

Quelle fréquence ?
Une à deux fois par jour suffisent… En réalité, au quotidien, on peut se contenter d’une seule toilette intime tant que celle-ci est faite convenablement.

La deuxième est facultative et peut être appréciée si vous pressentez un rapport sexuel dans les prochains heures ou minutes.

Quoique certains hommes préfèrent nettement l’odeur du sexe féminin à l’état naturel qu’enduit de parfum.

Et la douche vaginale ?
A proscrire absolument !

Si encore beaucoup de femmes utilisent cette vieille méthode, celle-ci est pourtant responsable de bon nombre d’infections telle que la mycose…

Oubliez donc ce genre de pratique erronée et préférez un gentil et doux gant de toilette !

Principes de toilette…
Une bonne toilette intime n’a rien de bien compliquée, la grande règle :

toujours se laver de l’avant vers l’arrière et non l’inverse, sous peine encore une fois de multiplier les infections.

Lavez donc en premier lieu la région vulvaire, les lèvres, le clitoris, et l’entrée du vagin, puis finissez par la région anale.

Essuyez-vous convenablement pour empêcher toute trace d’humidité.

Quels produits utiliser ?
Interdisez-vous le savon ! Il détruit la flore vaginale et est responsable bien souvent de la sécheresse intime.

Utilisez plutôt un gel spécifique vendu dans toute parapharmacie ou supermarché.

Une lingette intime peut de temps à autre vous être utile pour rafraîchir cette zone si fragile.