Ronflements, insomnies ou mouvements incessants de votre chère moitié ? Bien dormir à deux n’est pas si facile. Mais avant de faire chambres à part, découvrez quelques astuces à adopter d’urgence !

Selon une étude de l’université de Pittsbrugh, dormir à deux serait bon pour la santé. En effet, cela réduirait considérablement le risque de malaise cardiaque et de dépression. Une nouvelle plutôt réjouissante me direz-vous, d’autant qu’un Français passe en moyenne un tiers de sa vie au lit. Alors si pour certains dormir à deux, c’est le moment de tendresse tant attendu, pour d’autres il s’agit d’un véritable cauchemar. Ronflements, mouvements incessants du (de la) cher(e) et tendre (pas de discriminations ici !), insomnies… Nombreux sont les détails qui peuvent entraver votre sommeil. Et le sommeil, c’est sacré. Alors voici quelques astuces à adopter d’urgence !

Respecter le sommeil de l’autre mais aussi le sien

Pour bien dormir à deux, il y a dans un premier temps quelques règles de base à respecter concernant son propre sommeil. Le sommeil, ce sont des cycles. On ne vous apprend rien. Donc si vous ratez votre cycle, vous n’avez plus qu’à attendre le suivant. Baillements, frissons, paupières lourdes ? Il est temps d’aller se coucher ! Rien de tel pour favoriser l’endormissement que de répéter les mêmes gestes chaque soir : se brosser les dents, lire… Instaurez un petit rituel ! Vous n’êtes pas non plus sans savoir qu’il est préférable de diner léger car la digestion augmente la température du corps (évitez les plats lourds tels que la raclette, la viande rouge ou les plats très épicés). Or celui-ci se refroidit au moment de l’endormissement. Il est donc conseillé d’éviter les douches ou les bains chauds juste avant d’aller se coucher et de régler la température de la chambre autour de 19/20° C.

Faire le vide et se détendre

Mais surtout, il est impératif de se détendre ! Car le stress est un facteur majeur d’insomnies. Alors évitez les prises de têtes en limitant les activités intellectuelles. Gardez votre déclaration d’impôts pour le lendemain, de même pour la comptabilité qui pourra sans doute attendre encore une nuit . Virez la télévision de votre nid conjugual et ne vous contraignez pas à regarder un programme qui ne vous plait pas ! S’il détend votre moitié, le regarder par obligation ne fera que vous mettre les nerfs en pelote.

Choisir une literie adaptée

Passées ces recommandations, il est impératif de soulever la question… du lit ! Principale cause d’insomnies, le lit est l’élément dont il est primordial de se soucier. Premièrement, votre matelas doit être changé en moyenne tous les dix ans. Ensuite, si l’espace vous le permet, choisissez-le le plus grand possible et en fonction de votre morphologie. Mais comment trouver un matelas adapté à deux personnes en même temps me direz-vous ? C’est là que la technologie vous donne un petit coup de pouce. Certains fabricants proposent aujourd’hui deux consistances différentes de chaque côté d’un seul et même matelas. Deuxième option, vous pouvez toujours dormir « à la suisse » en rassemblant deux sommiers et deux matelas pour ne faire qu’un grand lit. Rien de tel pour s’isoler au beau milieu de la nuit lorsque votre moitié gigote.

Sachez enfin que 86% des français ont un lit trop petit (Source : Centre d’Information de la Literie). Les spécialistes du sommeil recommandent un couchage mesurant 20cm de plus que la taille du dormeur afin de favoriser la détente musculaire et le relâchement corporel. A propos du linge de lit, favorisez les matières naturelles et thermorégulatrices qui laissent votre corps respirer sans l’étouffer. Préférez-les anti-acariennes pour un bénéfice maximum.

La position idéale

Une fois la question du lit résolue, pour bien dormir à deux, tout est affaire de position. 77% des français estiment avoir trouvé la position idéale pour dormir à deux en dormant dos à dos (sondage BVA Health Care pour l’association pour la literie datant du 20 mai 2011). Pas très romantique, on en convient. Et pour compléter le tout, il serait recommandé de dormir avec des chaussettes, la chaleur aux extrémités favorisant la vasodilatation des petits vaisseaux sanguins favorisant eux-même l’endormissement.

Pour finir, n’oubliez jamais que tout est question de goût ! Le tout est de se créer un petit nid douillet qui convient à chacun en permettant la meilleure récupération possible. Voyez tout de même qu’il n’est pas obligatoirement nécessaire de faire chambres à part…

Source: cotemaison.fr