poux

Le ministère de la santé a démenti mercredi les informations relayées par certains médias et réseaux sociaux selon lesquelles les établissements éducatifs auraient été contaminés par les poux.

« Seuls quelques cas d’atteinte de pédiculose ont été enregistrés dans le district du Grand Tunis », a indiqué la même source, soulignant avoir pris les mesures préventives et thérapeutiques nécessaires en coordination avec le ministère de l’éducation afin de remédier à la situation.

Plus tôt dans la journée, le commissaire régional de l’éducation à Tunis II, Abdelhafidh Abidi, a nié également les informations rapportées par certains médias électroniques, sur la fermeture du lycée du Bardo suite à l’apparition de poux parmi les élèves.

Abidi a tenu à préciser, à l’agence TAP, que l’établissement en question est bien le lycée du Bardo qui a connu des cas de contamination par les poux et non Mohamed Attia Khaznadar. Jointe par l’agence TAP, la directrice de la médecine scolaire et universitaire au ministère de la santé, Habiba Triki a indiqué qu’une action de dépistage menée, le 22 Janvier dernier, a permis de recenser 92 cas atteints de pédiculose sur un ensemble de 650 élèves inscrits en première année de l’enseignement secondaire.

Source: http://www.baya.tn/