Trop rond, trop gonflé, trop mou… vous aimeriez bien voir disparaître ce petit bedon disgracieux qui vous interdit jeans et autres tenues moulantes. La rédaction vous aide à comprendre pourquoi on prend du ventre et comment le perdre définitivement!

La petite robe noire en vitrine… vous vous imaginez bien dedans, mais hors de question de parader avec ce petit ventre flasque!

Au lieu de vous lamenter sur votre silhouette et le dernier régime à la mode qui n’a donné aucun résultat sur vous, il est temps de vous prendre en main et de comprendre pourquoi votre ventre est gonflé.

Centre du corps et berceau des émotions, le ventre est une zone sensible qui est bien souvent malmenée par de mauvaises habitudes alimentaires, l’absence d’activité physique et une bonne dose de stress. Résultat? Il se gonfle, stocke la graisse, se relâche…

Outre l’aspect inesthétique, ce petit ventre risque à terme d’accroître les accidents cardiovasculaires et autres pathologies métaboliques.

Revoir son alimentation…

Abri du système digestif, le ventre est le témoin du moindre problème: fermentation, boissons gazeuses, air avalé en mangeant, constipation… stress ou émotion forte. Il devient rapidement douloureux et gonfle.

C’est pourquoi obtenir un ventre plat commence par revoir son alimentation et son comportement alimentaire.

Cela implique de manger raisonnablement, équilibré, confortablement installé et lentement, pour être rassasié plus vite. Concrètement, on réapprend à manger dans le calme, assis à table (au moins 30 minutes) et on prend le temps de mâcher chaque bouchée.

Dans l’assiette, on équilibre correctement les portions car bien manger et manger bien, c’est différent! Ainsi, on dose les fibres sachant que 25 à 30 g par jour sont largement suffisants pour couvrir nos besoins énergétiques. Au-delà, on prend le risque d’irriter les intestins et de favoriser les ballonnements!

On mise sur les bons légumes, ceux qui se digèrent bien et drainent l’organisme: épinards, courgettes, concombres râpés, haricots verts… Mollo sur les farineux (pommes de terre…), les légumes secs (lentilles, haricots rouges ou blancs…) et ceux de la famille des choux qui, en plus de fermenter dans l’intestin, favorisent la production de gaz.

Côté protéines, les viandes, poissons et œufs permettent de faire le plein d’énergie sans fermenter ni augmenter le volume dans l’estomac. Il serait donc bête de s’en priver !

On dit oui aux salades de laitue, de chicorée, de mâche, antipasti… et on n’oublie pas les fruits en se régalant de framboises, de fraises, de figues… et en délaissant les pommes, poires, cerises, prunes et pêches.

Et, pour accompagner cela, on opte pour de l’eau, bien sûr, et des tisanes qui facilitent la digestion. En ce qui concerne l’assaisonnement et le mode de cuisson, mieux vaut saler avec modération et privilégier les aliments cuits car ils facilitent la mastication, la digestion et l’assimilation.

Enfin, et surtout, on déclare la guerre aux édulcorants de synthèse, boissons gazeuses, beurre salé, pois chiches, champignons, mayonnaise, chewing-gums et on dit adieu au grignotage entre les repas, car chaque nouvelle prise alimentaire, si minime soit-elle, déclenche les sucs alimentaires et perturbe ainsi votre système digestif.

Une collation, oui, mais à 16h30. En adoptant ces quelques règles, ballonnements et lourdeurs d’estomac ne seront plus que de mauvais souvenirs!

Bougez et chouchoutez-vous!

Souvent trop sédentaire, on a également de plus en plus tendance à mal se tenir. Assis, on s’affaisse et on se tord. Du coup, on constate un relâchement abdominal, le bassin bascule vers l’avant et manque de tonicité musculaire.

Bilan: un ventre mou et proéminent et des douleurs dorsales en prime! Mais inutile de courir vous inscrire à la salle de gym la plus proche de chez vous, vous n’y mettrez jamais les pieds par manque de temps, d’envie…

Par contre, apprenez à vous tenir droit, pratiquez des sports qui affinent la taille (gym, sports de combat, danse, rameur…) et renforcez votre sangle abdominale avec des abdos: exercices quotidiens, vélo, natation, roller… vous avez le choix des armes!

Enfin, après tous ces efforts, n’oubliez pas de vous chouchouter: crèmes amincissantes, massages du ventre… sont autant de réconfort pour ce petit ventre qui en vaut bien la peine.

tendancemag.com