Robert Ngonthe liste quelques aliments qui, consommés régulièrement, permettraient de booster la mémoire.

Les aliments du cerveau

Le métabolisme de votre cerveau est dominé par des échanges de calcium et de phosphore. Votre ration alimentaire doit être suffisamment riche en ces deux éléments.

En plus, il faudrait un apport en vitamine D dont l’importance dans l’équilibre métabolique phosphocalcique (rapport phosphore-calcium) est soulignée par les spécialistes en diététique de la mémoire.

Après le calcium et le phosphore, le magnésium est le troisième ingrédient dont raffole le cerveau.

Pour ce qui est des vitamines, en plus de la vitamine D, dont nous avons déjà signalé le rôle, il faut noter l’importance du complexe B ; par son élément B 12 notamment, il clarifie le travail du cerveau et favorise la solidité et la durabilité de la mémoire.

Conseils pratiques

Consommez régulièrement les aliments suivants :

Le lait : aliment primordial, il est riche en calcium et phosphore. Si vous le digérez mal, utilisez du lait en poudre. Le yaourt et autres laitages sont également conseillés.

Le germe de blé : il est un aliment de tout premier choix pour le cerveau. En effet, il est riche en calcium, en phosphore, en vitamines et en magnésium (ce dernier élément étant très indiqué en cas de fatigue nerveuse).

Des légumes verts, des fruits oléagineux : en plus de l’apport en magnésium, les légumes (carotte, tomate, laitue, … et feuilles diverses) facilitent la digestion et le travail d’excrétion.

Étant donné que les aliments non digérés et non évacués se décomposent et intoxiquent le sang assurez-vous une bonne digestion et une bonne évacuation.

Un peu de chocolat : pris modérément, il tonifie le système nerveux, grâce à la théobromine qu’il contient.

Le beurre : il contient de la vitamine D.

Les noix, noisettes et amandes : ce sont des aliments substantiels pour le travail du cerveau, et très riches en calcium et phosphore. Cependant, ils peuvent se digérer mal ; alors n’en prenez pas beaucoup, mastiquez-les à fond. Évitezles à la fin des repas et le soir.

La vitamine B 12 : en période de préparation intense des examens.

Source : //www.atlantico.fr